Un amour exemplaire ou la passion au-delà des livres

Print Friendly, PDF & Email
AFF_05_amour-exemplaire_Rond_Point_1000_1000_©Stephane Trapier_@loeildoliv

Au théâtre du Rond-Point, Daniel Pennac et Florence Cestac donnent vie aux personnages de leur bande dessinée, Un Amour exemplaire © Stéphane Trapier

Quelques traits de pinceaux dessinés en direct par Florence Cestac suffisent à embarquer le spectateur sur les flots émerveillés, doux-amers, du jeune Daniel Pennac. Remontant les fils de sa mémoire, l’écrivain conte l’histoire tendre autant que surannée de ces deux amants, de ces deux tourtereaux, l’un aristo, l’autre ouvrière, qui ont marqué son enfance et lui ont donné le goût de la littérature. Une madeleine de Proust qui se savoure délicatement, lentement.

Entre le bord de mer qu’on distingue au loin et les premiers balcons des Alpes dont on voit les premiers contreforts, se niche le village provençal de la Colle-sur-Loup où le jeune Daniel Pennac passe tous ses étés avec son frère Bernard. Le soleil réchauffe les cœurs, la vie est si douce après les ravages de la Seconde Guerre mondiale, et c’est un couple détonnant parmi les notables du cru qui retient l’attention de notre futur écrivain, qui va marquer à jamais sa nature romanesque.

Que n’a-t-il pas entendu sur Jean et Germaine ? Derrière les persiennes, sous les treilles ombragées, les langues vont bon train. Lui, l’aristocrate déchu pour avoir aimé et épousé hors de sa caste, triche au jeu, elle, l’ouvrière qui s’est émancipée de son milieu par passion, est trop bête pour faire de même. Et pourtant bien que fort désaccordés, ces deux-là sont liés par un « amour exemplaire ». Il n’en fallait pas plus pour intriguer le jeune Pennac. Petit à petit, il apprivoise le couple, entre dans leur intimité et devient leur ami. Possédant une collection impressionnante de livres, de romans, dans leur première édition, Jean transmet au petit Daniel son amour, sa passion de la littérature.

un-amour-exemplaire_© giovannicittadinicesi_112_1000_1000_@loeildoliv

Daniel Pennac puise dans ses souvenirs d’enfants pour conter l’histoire entre Jean et Germaine © Giovanni Cittadini Cesi

Devenu professeur de français et auteur à succès, notamment, il l’avoue lui-même, grâce à cette rencontre, cette relation unique, atypique, qui l’a mené de son enfance à l’âge adulte, Daniel Pennac a tenu à leur rendre un bien bel hommage. Avec son franc-parler, il propose le scénario, somme toute assez banal, de leur vie à l’auteure de bandes dessinées, Florence Cestac. Piquée au vif, elle accepte. A eux deux, ils nous entraînent au plus près de ces deux êtres si communs et pourtant si singuliers. Ils font palpiter nos cœurs à coup de mots, de traits de pinceaux, et donnent avec humour et tendresse, du relief à l’union fusionnelle de Jean et Germaine.

En adaptant à la scène cette œuvre inclassable et collaborative, Daniel Pennac, aidé de la metteuse en scène Clara Bauer, s’est attaché à transmettre l’univers propre à la BD. Ainsi, accompagné de Florence Cestac sur le plateau, il conte et elle dessine entremêlant avec ingéniosité textes et esquisses juste croquées. Pris au piège, le public est happé par les dessins qui semblent s’animer sous leurs yeux. L’effet est fascinant, captivant. Portée par leur complicité, l’histoire prend vie. Drôle autant que trépidante, simple autant que bouleversante, elle saisit et attrape tout un chacun. Elle ne laisse pas indifférent.

un-amour-exemplaire_© giovannicittadinicesi_098_1000_1000_@loeildoliv

5 artistes sont réunis sur scène pour donner corps aux souvenirs du petit Daniel © Giovanni Cittadini Cesi

Passant du réel au fictif avec virtuosité, entremêlant discussion d’aujourd’hui entre les deux auteurs et conversations d’antan retranscrite, on en oublierait presque la présence évanescente de deux comédiens à leurs côtés. Laurent Natrella de la Comédie Française incarnant avec affabilité Jean, et Marie-Elisabeth Cornet personnifiant avec beaucoup de douceur, Germaine. Tout pourrait paraître anecdotique de l’histoire, à la mise en scène en passant par le jeu des artistes, pourtant, c’est dans cet accessoire que réside toute la beauté de cette pièce, toute sa richesse, son humanité. Totalement fascinés par cette fable réaliste, les spectateurs émus se laissent emporter avec une joie presque enfantine sur la carte des Tendres de cet Amour Exemplaire.

Par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Un amour exemplaire d’après la bande dessinée de Florence Cestac & Daniel Pennac
Théâtre du Rond-Point
Salle Jean Tardieu
2bis, avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris
Jusqu’au 18 novembre 2018-10-30
Du mardi au dimanche à 18H30
Durée 1h15

Mise en scène de Clara Bauer
Composition musicale d’Alice Pennacchioni
Avec Florence Cestac, Marie-Elisabeth Cornet, Pako Ioffredo, Laurent Natrella (de la Comédie-Française) & Daniel Pennac
Adaptation théâtrale de Clara Bauer & Daniel Pennac
Lumière et collaboration artistique : Ximo Solano
Éléments scéniques : Antonella Carrara

Vous souhaitez partager un commentaire?