Finding now, le ballet hip-hop magnétique et baroque d’Andrew Skeels

Print Friendly, PDF & Email
Aff_suresmes cites danse_@loeildoliv

Au théâtre Jean Vilar de Suresnes, Andrew Skeels envoûte avec Finding Now

Mouvements saccadés suivis de gestes déliés dessinant des arabesques dans l’air, l’écriture chorégraphique de l’américain Andrew Skeels mêle avec virtuosité classique, hip hop et contemporain. Suivant les arias baroques empreintes de religiosité, il offre à ses cinq épatants danseurs un assemblage envoûtant, hypnotique et hors du temps de solos, pas de deux ou danse de groupe. Magique !

Dans l’obscurité, les premières notes s’élèvent dans un silence religieux. Elles donnent à l’espace nu un air de cathédrale, un lieu de contemplation. Au centre de la scène, un amas de corps endormis semble avoir été abandonné. Doucement, un premier corps se réveille. Ses premiers gestes robotisés suivent les portées musicales. Tel un ver, la jeune femme tente de s’extraire de ce cocon humain. Puis, l’un après l’autre, chacun des autres danseurs se libèrent de cette étreinte fœtale.

S’appuyant sur un montage ensorcelant de morceaux de musique classique tirés des œuvres de Georg-Friedrich Haendel, Antonio Vivaldi ou d’Henry Purcell entre autres, Andrew Skeels, chorégraphe autodidacte, adepte du mélange des styles, nous entraîne dans un voyage sensoriel et corporel des plus passionnants, captivants. Gestes aériens, mouvements épurés, la ligne chorégraphique de l’américain souligne les silhouettes dessinées, musclées de ses danseurs. On peut juste regretter que les costumes clairs sans forme signés Xavier Ronze en cassent la belle harmonie. Mais, ce n’est qu’un détail tant l’ensemble nous touche au cœur.

finding_now-a_skeels-©dan_aucante_@loeildoliv

3 danseurs évoquent un dieu hindou © Dan Aucante

Emportés par les envolées lyriques de la bande son baroque, les corps se cherchent, se croisent et se mêlent formant une vague humaine délicate, bouleversante. Parfaitement mis en valeur par les lumières d’Alain Paradis, les tableaux s’enchaînent avec une fluidité troublante, un éblouissement de tous les instants. Les pas, les figures, nous transportent hors du temps formant ça et là, quelques images religieuses, quelques piétas profanes.

Commande du théâtre de Suresnes, Finding Now clôture en beauté le festival Suresnes Cités Danse révélant le talent de ciseleur d’Andrew Skeels et l’animalité poignante et viscérale des cinq jeunes interprètes : Mellina Boubetra, Hugo Ciona, Noémie Ettlin, Tom Guichard et Nicolas Grosclaude. Un moment de grâce d’une rare beauté qu’on espère voir bientôt en d’autres lieux.

Finding now d’Andrew Skeels
Festival Hip Hop Suresnes Cités Danse
Théâtre Jean Vilar
16 Place Stalingrad
92150 Suresnes
Durée 1h

Reprise du 17 au 19 janvier 2019 pour Suresnes Cité Danse

Avec Mellina Boubetra, Hugo Ciona, Noémie Ettlin, Tom Guichard, Nicolas Grosclaude
Lumières Alain Paradis
Costumes Xavier Ronze

Vous souhaitez partager un commentaire?