Monthey à l’heure du hip hop 

Tamara Mancini et Branca Scheidegger - Existe - Théâtre du Crochetan © Muriel Rieben

Au théâtre du Crochetan, à l’invitation de Lorenzo Malaguerra, directeur du lieu, le binôme de danseurs issus de la scène hip hop suisse, Cooper & Voldo, a organisé, le samedi 26 novembre 2022, la première édition du festival Existe, une manifestation qui met en lumière la jeune garde suisse des danses urbaines. Ateliers, conférences, battles et shows inédits sont au programme de cette journée riche en émotions.

Ciel bleu, soleil au zénith, air frais et vif, la ville de Monthey, nichée aux portes de la vallée du Rhône, est parée de ses plus beaux atours en ce samedi de novembre. Au loin, les montagnes couvertes de leurs blancs manteaux donnent une certaine majesté à cette cité de l’énergie connue autant pour son carnaval, le plus important de la Suisse romande, que pour son site industriel et chimique. Entre les bâtisses valaisannes aux couleurs sobres et le gris des immeubles modernes, les affiches barrées de rose fluo annonçant le festival Existe attire l’œil et attise les curiosités. Si dans les rues, l’ambiance est calme, un son sourd, pulsé, s’échappe du Crochetan, immense paquebot de béton, d’acier et de verre. 

En découdre avec style 
Festival Existe - théâtre du Crochetan © Muriel Rieben

Derrière les portes du théâtre, la température grimpe en quelques secondes. Au cœur du foyer, une piste de danse s’est improvisée. Sous les encouragements de la jeunesse valaisanne, une soixantaine de danseuse issus de la culture hip-hop, amateurs et professionnels, s’affrontent à coup bougaloos, de head-spins et autres foot-rocks. Surfant sur le flow et les beats du DJ Nelsang, les breakers se donnent à mille pour cent pour impressionner les trois juges, Mubulu – Vaudoise d’origine congolaise consacrée «Female European Krumper of the Year 2020», Perla – Genevoise très repérée dans le milieu des danses urbaines en Suisse pour avoir remporté un grand nombre de battles – etYu-Seng – dont les cours à l’École de break dance et hip-hop basée à Aigle en suisse romande sont très appréciés par la communauté. L’ambiance est bon enfant. Par groupe, ils se mesurent les uns aux autres, rivalisant d’inventivité, d’ingéniosité pour répondre aux attaques des autres. Derrière les dialectes guerriers, une agressivité de façade, les sourires, les gestes amicaux sont de mise. L’objectif étant d’encourager l’autre à se dépasser. Tous sont là pour la danse, pour performer, pour montrer de quoi ils sont capables. La solidarité, l’entraide et l’écoute sont les bases d’une compétition réussie. Durant cinq heures, tous vont se démener comme de beaux diables devant le regard émerveillé des spectateurs. De ces battles très stylées, Kaneki Ace et Junior Flash, deux guests, sortent grands vainqueurs. 

Deux artistes du cru
Cooper & Voldo _ festival Existe - Théâtre du Crochetan © Muriel Rieben

Avant le show du soir, il est temps pour les candidats de se détendre. L’occasion pour le binôme Cooper & Voldo – David Gross et Matteo Santoro à la ville – de faire une démonstration, de montrer ce qu’ils ont sous le capot. Les Aficionados de la break dance et les novices ne seront pas déçu. Les deux artistes improvisent un pas de deux des plus virtuoses, une sacrée performance saluée comme il se doit par un public en délire. Établis entre le Bas-Valais et le Chablais vaudois, les deux danseurs de hip-hop travaillent d’arrache-pied pour mettre en lumière la culture hip-hop et urbaine, la faire entrer dans les institutions. Révélé au public montheysan en 2018 lors de la quatrième édition du Festival Hik et Nunk, le duo a pu présenter l’année suivante, au théâtre du Crochetan, on a un rêve…, spectacle où s’entremêle théâtre musique et danse. Depuis, Lorenzo Malaguerra les suit de près. C’est d’ailleurs ensemble qu’ils ont eu l’idée de mettre en place le Festival Existe, une manière pour eux d’affirmer leur art et de sortir leur pratique des préjugés qui continuent à lui coller à la peau. 

Du rap, de la dance et des beats
Tamara Mancini et Branca Scheidegger - Existe - Théâtre du Crochetan © Muriel Rieben

Dans la grande salle, l’heure est venue de lever le rideau. Aux manettes de la soirée, le Montreusien Tutur, danseur très connu dans le monde du hip hop suisse, pour avoir notamment remporté en 2013, le Red Bull Beat It. Fiches à la main, jeux de mots en bouche, il chauffe la salle et présente une à une, les six compagnies choisies avec soin par le duo Cooper & Voldo. Originaire de Lausanne, Pakissi ouvre le bal. Juste assisté de son ordinateur, il expérimente une nouvelle forme d’approche en révélant au public, à la manière d’un tutoriel, la manière dont il fabrique un numéro, accordant son et mouvement. Puis, c’est au tour d’un duo féminin d’entrer en scène. Tamara Mancini et Branca Scheidegger sont issues d’un appel à projet lancé pour l’occasion. Si les deux artistes se connaissent depuis qu’elles ont quinze ans, c’est la première fois qu’elles performent ensemble. Le résultat est tout simplement bluffant. Avec juste un rectangle de bois, elles ont mis la barre très haut. Conjuguant danses urbaines et contemporaines, exécutant chaque geste avec précision et grâce, elles signent une œuvre épurée, poétique autant que graphique, l’ébauche d’un spectacle en devenir des plus prometteurs. Suivront la partition très esthétisante du binôme Yuri & Brooklyn, le pas de côté très salsa du duo Cafe con Leche, le manifeste très explicite contre les violences faites aux femmes imaginé par Obsidian Cie et la pièce courte conçue pour une dizaine d’apprentis danseurs par Mam’s, le grand frère de tous les hip-hopeurs présents en ce samedi soir à Monthey. S’amusant des styles, empruntant à Orelsan, à Bigflo et Oli, leurs vibes, les artistes mettent le feu à la salle. Mais c’est aux deux organisateurs de clôturer en beauté la soirée. Sur une chanson de Laylow, ils imbriquent leurs mouvements, leurs pas, et entraînent le public au cœur de la symbiose qui les unit. Le moment est suspendu, presque délicat. Plus qu’un événement atypique, cette première édition d’Existe est une belle réussite. On lui souhaite donc de faire des émules et de nous offrir l’an prochain, un beau feu d’artifice !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Monthey

Festival Existe
Le 26 novembre 2022
Théâtre du Crochetan
9 Avenue du Théâtre 
1870 Monthey, Suisse

Crédit photos © Muriel Rieben

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.