La muette - David Nathanson © Pascal Gély
© Pascal Gély
/

« La Muette » a de très belles choses à dire

David Nathanson aime "parler gravement des choses légères et légèrement des choses graves". C’est dans cet esprit qu’il a abordé l’histoire de cette adolescente en mal de père et de repères.

Après Le Nazi et le Barbier, Truffaut – Correspondance et L’Écorce des rêves, la Cie Les ailes de Clarence présente La muette, qui est la suite du dernier citer. Pas besoin de l’avoir vu pour bien profiter de l’histoire de Louise devenue adolescente.

On la surnomme « la muette », parce qu’une trop grande douleur s’est nichée au fond de son âme. Comme on le sait, les grandes douleurs sont muettes ! Louise était petite lorsqu’on son père est mort d’un cancer. Enfant, elle aimait convoquer son souvenir. Or l’adolescence c’est dire adieu à l’enfance… Louise s’est refermée sur elle-même. Comment peut-elle expliquer cette souffrance de ne plus entendre la voix de son père. Elle ne peut savoir que c’est ainsi, la voix est la première chose que la mémoire efface des souvenirs. Sa psy, sa mère, son beau-père et de Jean Seberg (parce qu’à l’âge ingrat on a besoin de modèle) vont l’aider, chacun à sa manière, à trouver sa place dans ce monde qu’elle juge encore trop grand.

David Nathanson ne manque pas d’humour. C’est dans la tête de Louise qu’il convoque le spectateur. On se retrouve dans sa chambre, dans une forêt sombre, chez sa psy, autour de la table de la salle à manger. La scénographie est magnifique. Cela démarre dans la tonalité d’une comédie musicale, se promène dans l’onirisme, avec partie dansée, pour terminer par un tendre happening. Pour incarner cette adolescente « attachiante », Camille Demoures est incroyable. Julie Laufenbüchler est émouvante en mère aimante et dépassée. Dans le rôle du beau-père attentionné et maître-nageur, David Nathanson est impayable. Lætitia Poulalion (Le papier peint jaune) est une formidable psy. Elle donne envie d’aller la consulter. La gracieuse Blanche Leleu joue le fantôme de Seberg avec un décalage savoureux. On adore.


La muette, texte et mise en scène David Nathanson
Festival Off Avignon
Théâtre du Balcon
38 rue Guillaume Puy
84000 Avignon
Du 29 juin au 21 juillet 2024 à 10h, relâche jeudi
Durée 1h15
Tout public, à partir de 9 ans

Avec Camille Demoures, Julie Laufenbüchler, Blanche Leleu, David Nathanson, Lætitia Poulalion
Scénographie de Marie Hervé
Lumière d’Erwan Temple
Musique et Son de Vivien Lenon
Costumes de Julia Brochier
Chansons de Solal Meschares

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com