Les Vagues de Virginia Woolf, mise en scène d'Élise Vigneron © Damien Bourletsis
/

Les Vagues de Woolf sublimement glacées par Élise Vigneron 

Au théâtre Joliette, en partenariat avec Les Théâtres, dans la douceur d’un été indien qui n’en finit pas, la metteuse en scène et marionnettiste poursuit son travail autour de la glace et signe une adaptation resserrée et poétique de l’œuvre de Woolf. 

Un vrombissement, ressemblant au ronronnement de moteur d’un immense frigo, rompt le silence. Des voix d’enfants résonnent, presque inaudibles. Une boule de glace virevolte dans la pénombre avant de s’éclater au sol en mille fragments. Fini l’insouciance, l’âpreté du monde, sa violence percute de plein fouet les vies de nos protagonistes, Louis, Bernard, Jinny, Rhoda et Susan, encore endormis dans leur frigo. 

De chair et de glace
Les Vagues de Virginia Woolf, Mise en scène d'Élise Vigneron © Juliette Guidoni
© Damien Bourletsis

Tous différents mais liés par une sorte de fil, de communauté, de conscience commune, les cinq personnages qui peuplent la scène, se dédoublent en deux entités, l’une de marionnettes de glace, l’autre d’interprètes de chair et d’os. La première représente la conscience fragile, l’enfance qui s’enfuit, fond comme neige au soleil, l’autre l’âge adulte, le moment du bilan. Entre les deux, le temps vacille, les attaches se font distantes ou charnelles. Le ballet entre âme et corps se dessine dans une succession de pas de deux irréels. Telles des vagues, les existences de chacun face au drame, la mort du poète, du flamboyant Percival, se fracassent contre les falaises du destin.  

Au plateau, deux mondes poétiques s’affrontent et se confrontent, celui mélancolique et elliptique de Woolf, celui métaphorique et saisissant de beauté d’Élise Vigneron. Si la langue de l’écrivaine résiste, les tableaux éphémères imaginés et réinventés chaque soir de la metteuse en scène saisissent et entraînent le spectateur dans un univers onirique où tout n’est que suggestion, interprétation. Loin de tout réalisme, c’est dans le lâcher-prise et l’imaginaire que l’artiste aptésienne trouve quelques ancrages dans l’œuvre singulière de Woolf. 

Poésie de l’éphémère 
Les Vagues de Virginia Woolf, Mise en scène d'Élise Vigneron © Juliette Guidoni
© Damien Bourletsis

En s’emparant des Vagues, roman le plus expérimental de la célèbre autrice britannique, Élise Vigneron a évité l’écueil de chercher à en rendre audible la littéralité. C’est dans ce qu’elle raconte métaphoriquement des émotions, des états de conscience des personnages, qu’elle a puisé matière à faire théâtre. Élaguant l’œuvre avec l’aide de sa dramaturge Marion Stoufflet, pour n’en garder que quelques pensées, quelques impressions, elle signe une sorte de moment suspendu et irréel qui dit tout de la vie, celle fantasmée, rêvée de l’enfant, celle banale, vide, bercée d’illusions de l’adulte qui n’a jamais réussi à concrétiser ses ambitions. 

Si la mort rode, funeste, implacable dans le roman de Woolf, Élise Vigneron a choisi d’en magnifier la fatalité à travers cette glace qui fond, transformant le plateau en miroir d’eau, en au-delà où tout est encore possible. Tout simplement époustouflant de beauté ! 

Par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Marseille 

Les Vagues de Virginia Woolf 
Théâtre de la Tempête
La Cartoucherie – Route du champ de manœuvre
75012 Paris
Du 16 au 26 mai 2024.
Durée 1h.

Théâtre Joliette en coréalisation avec Le Théâtre Gymnase-Bernardines à Marseille (13)
2 place Henri Verneuil 
13002 Marseille
Jusqu’à 13 octobre 2023 

Tournée
17 octobre 2023 au Théâtre La Garance, Cavaillon (84)
20 octobre 2023 au Cratère, Alès (30)
9 & 10 novembre 2023 à L’Odyssée, Périgueux (24)
14 novembre 2023 à L’Espace Jéliote, Oloron-Sainte-Marie (64) 
17 & 18 novembre 2023 à la Scène nationale Albi-Tarn, Albi (81) – 1 
1er & 2 décembre 2023 au Théâtre de Chatillon (92) – 30 novembre, 
7 & 8 décembre 2023 au Manège, Reims (coréalisation La Comédie de Reims) (51) 
12 décembre 2023 au Figuier Blanc dans le cadre du festival PIVO, Argenteuil (78) 
1er & 2 février 2024 à La Comète à Chalon-en-Champagne (53) 
8 février 2024 au Théâtre de Laval (53) – 
12 février 2024 à la Scène nationale 61 – Mortagne au Perche (61)
15 février 2024 à L’Hectare à Vendôme (coréalisation la Halle aux Grains à Blois) (41) 
22 février 2024 à La Faïencerie à Creil (60) – 
16 au 26 mai 2024 au Théâtre de la Tempête à Paris 12e (75) 

mise en scène & scénographie d’Élise Vigneron assistée Maxime Contrepois
marionnettistes-interprètes Chloée Sanchez, Zoé Lizot, Loïc Carcassès, Thomas Cordeiro & Azusa Takeuchi en alternance avec Yumi Osanai
manipulation scénique – Vincent Debuire
dramaturgie de Marion Stoufflet
direction d’acteur de Stéphanie Farison
création sonore de Géraldine Foucault & Thibault Perriard
Construction des marionnettes – Arnaud Louski-Pane assisté de Vincent Debuire, d’Alma Roccella et Ninon Larroque

Création lumière de César Godefroy
construction scénographie – Vincent Gadras
costumes de Maya-Lune Thiéblemont & Juliette Coulon
régie lumière – Tatiana Carret ou Aurelien Beylier
régie générale Max Potiron & Marion Piry
régie son Camille Frachet ou Alice Le Moigne
construction d’objets animés Vincent Debuire & Élise Vigneron

regard extérieur Sarah Lascar
oreille extérieure Pascal Charrier

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com