Élémentaire. Sébastien Bravard clément Poirée. La tempête © BM Palazon

Retour en classe élémentaire à la Tempête

Pour terminer cette saison qui n’en fut pas une, le Théâtre de la Tempête propose une véritable récréation, qui plonge dans ce doux monde de l’enfance, des cours d’école et de l’apprentissage. Élémentaire de Sébastien Bravard, mis en scène par Clément Poirée, est un spectacle qui fait du bien et met de la joie au cœur.

Les attentats de 2015 ont bouleversé bien des vies. Pour le comédien Sébastien Bravard, ce fut, non pas de changer de métier, mais d’en ajouter un. Il a été poussé par une envie, celle d’être utile. Être comédien, c’est déjà être utile, nous l’avons bien ressenti durant cette longue pénitence que fut la fermeture des théâtres. Mais il lui fallait aller plus loin, explorer d’autres possibles. Et l’enfance est bien l’âge des possibles. Alors, il va devenir professeur des écoles. Et oui, on ne dit plus instituteur et c’est bien triste, car le mot était si beau et si juste. L’acteur qu’il est, et restera, a eu, très vite, le besoin de raconter son histoire. Après de nombreux reports, dus aux grèves, puis à la Covid, il nous livre, enfin, cette expérience dans un spectacle d’une grande qualité.

Un professeur des écoles en or 
La Tempête Elémentaire © BM Palazon

Sébastien Bravard est le maître que l’on a tous rêvé d’avoir ! Réflexion faite, on en a croisés de son acabit, de celles et ceux qui nous ont donner envie de nous surpasser, celles et ceux qui nous ont fait comprendre que le verbe apprendre pouvait se conjuguer avec bonheur. Avec ces êtres formidables, il n’était plus question d’être un cancre. On pouvait écrire sur le tableau noir du malheur, le visage du bonheur. Aller à l’école n’était plus un pensum ! Si, depuis ce temps où je traînais ma dyslexie et ma gaucherie sur les tables d’écolier, la manière d’enseigner a évolué, pour ne pas dire changé, le cœur même du métier lui reste le même. En écoutant Sébastien, on replonge dans ces années-là. Nostalgie quand tu nous tiens ! Pourquoi serions-nous différents de ces enfants du XXIe siècle finalement ? Comme eux, on a aimé cette cour de récréation, les jeux, les disputes, les grandes rigolades. Comme eux, on a aimé avec nos camarades découvrir et s’enrichir. Et même si ce n’était pas toujours simple l’accord du subjonctif, les tables de multiplication, quel plaisir de rencontrer un auteur, d’écouter l’histoire de France ! Petite anecdote en passant, ce prof est gaucher ! Si cela ne veut pas dire grand-chose pour vous, pour nous, cela veut dire beaucoup !

Faire œuvre de pédagogie 

Le comédien a choisi de raconter sa première année, celle où il était PES, Professeur des Écoles Stagiaire. Et c’est cela qui nous a profondément touchés. Car il aborde toutes les strates des émotions que l’on traverse lorsque l’on se retrouve pour la première fois devant 27 petites têtes. S’il doit enseigner aux enfants, eux vont, tout au long de cette première année, lui apprendre à comment le faire de son mieux avec ces élèves de CM1. Ce n’est pas une œuvre sur la pédagogie, mais un véritable témoignage empreint de poésie, de douceur, de bienveillance. Ce qui existait dans le film de Tavernier, avec TorretonÇa commence aujourd’hui. Mis en scène subtilement par Clément Poirée, dans une très belle scénographie d’Erwan CreffSébastien Bravard nous a enchanté avec son texte, mais aussi avec son interprétation toute en délicatesse. Il est un comédien remarquable. Alors, avant de partir en vacances, ressortez vos cartables et courrez l’applaudir.

Marie-Céline Nivière

Élémentaire de Sébastien Bravard
Théâtre de la Tempête
Cartoucherie route du Champ-de-Manœuvre 
75012 Paris
Du 26 juin au 9 juillet 2021
Du mardi au samedi à 20h30 et le Dimanche 16h30
Durée 1h15

Mise en scène Clément Poirée
avec Sébastien Bravard
Scénographie d’Erwan Creff
Lumière et régie générale – Carlos Perez
Musique et sons de Stéphanie Gilbert
Avec la voix de Pierre Richard

Crédit photos © © BM Palazon

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut