Open Space de Mathilda May … Vie de bureau savoureusement croquée…

De retour sur les planches du Théâtre de Paris, la pièce qui, l’automne dernier, a fait les beaux jours du Théâtre du Rond-Point, propose une immersion drôle, détonante et burlesque dans le monde impitoyable de l’entreprise et de cet espace impersonnel qu’est l’open space. Avec humour, autodérision, et finesse, Mathilda May croque le portrait de six de ces employés de bureau ordinaires, obligés de se côtoyer pour survivre dans cet

Les Faux British d’Henry Lewis & CO … à mourir de rire !…

Laissez tristesse et morosité derrière vous et foncez au théâtre Tristan Bernard afin de découvrir la comédie la plus réussie de la saison. Les faux British, c’est plus d’une heure-et-demie de rire garanti. Portés par une mise en scène efficace, des rebondissements décapants et des trouvailles scénaristiques en tout genre, les 7 comédiens de  la troupe s’en donnent à cœur joie pour dérider nos zygomatiques. Jubilatoire et hilarant !.. Chaque année, le

Le Faiseur de Balzac par Emmanuel Demarcy-Mota… Fable liftée

Que d’audace, de cynisme et d’humour dans cette version dépoussiérée et pop rock du Faiseur de Balzac. En modernisant et en actualisant le propos de cette pièce très peu connue et rarement jouée, Emmanuel Demarcy-Mota redonne vie à cette fable sociale ayant pour toile de fond une critique acerbe de nos sociétés dominées par les banques et la finance. La mise en scène délirante et le décor amovible hallucinant viennent

La Mégère apprivoisée … version féministe et décalée

En mettant au goût du jour l’une des rares comédies de William Shakespeare, Mélanie Leray passe à travers les chausse-trappes, évite contre-sens et clichés, et réussit ce pari audacieux grâce à une mise en scène moderne et féministe. Toutefois, le cabotinage excessif de sa comédienne principale grippe cette machine bien huilée que le talent des autres comédiens n’arrive pas tout à fait à faire oublier… dommage. L’argument : Baptista, riche citoyen de Padoue, a

Le songe d’une nuit d’été au Français… Entre onirisme élégant et bouffonnade acidulée

Qu’il est doux ce rêve éveillé auquel nous convie la troupe de la Comédie-Française, le temps d’une soirée… Grâce à la mise en scène originale et décalée de Muriel Mayette-Holtz, la comédie féérique de William Shakespeare trouve ici un souffle nouveau, entre délicatesse, jovialité et cocasserie… Un délice à ne manquer sous aucun prétexte. L’argument : À Athènes, Thésée s’apprête à célébrer ses noces avec Hippolyta, la reine des Amazones. Dans

Les Franglaises, nouvelle version… Bonne humeur garantie !

Décalé, sur-vitaminé et totalement burlesque, le nouveau spectacle des Franglaises séduit par sa fraîcheur et son humour décapant. Le temps d’un soir, oubliez la morosité ambiante, foncez à Bobino détendre vos zygomatiques… crises de rire garanties… Inclassable, barré, inégal et jubilatoire sont les premiers mots qui nous viennent à l’esprit quand le froid brutal de la rue de la Gaîté nous rappelle à la dure réalité, nous faisant quitter sans

Magic in the moonlight de Woody Allen

Un Woody Allen au charme désuet dont les acteurs forts séduisants, drôles et touchants relèvent un scénario malheureusement trop éculé… Le synopsis : Le prestidigitateur chinois Wei Ling Soo est le plus célèbre magicien de son époque, mais rares sont ceux qui savent qu’il s’agit en réalité du nom de scène de Stanley Crawford : cet Anglais arrogant et grognon ne supportant pas les soi-disant médiums qui prétendent prédire l’avenir. Se

Chambre froide, un trio détonnant de drôle de dames

Dans un monde régit par la gent masculine, les hommes se la coulent douce au salon et les femmes débarrassent. C’est dans ce contexte très années 1950 que débute la pièce Chambre froide. Nos trois protagonistes se retrouvent ainsi coincées dans la cuisine. En toute hypocrisie, ces « amies de 20 ans » échangent des banalités sur leur vie. Mentant aux autres et surtout à elle-même, elles imaginent leur vie

Les Combattants de Thomas Cailley –Délire, humour, punch et Rock and roll

Engagez vous, aux côtés de la très lunaire Adéle Haenel, pour ce premier film savoureux, drôle et unique… Le synopsis : Entre ses potes et l’entreprise familiale, l’été d’Arnaud s’annonce tranquille… Tranquille jusqu’à sa rencontre avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire. Jusqu’où la suivre alors qu’elle ne lui a rien demandé