Juste un souvenir - Myriam Boyer © Gérard Vantaggioli
© Gérard Vantaggioli

Juste un souvenir de Myriam Boyer, la ballade d’une femme heureuse

Au Poche Montparnasse, dans une mise en scène soignée de Gérard Vantaggioli, Myriam Boyer nous offre "Juste un souvenir".

Juste un souvenir - Myriam Boyer © Gérard Vantaggioli
© Gérard Vantaggioli

Dans la petite salle du Poche Montparnasse, dans une mise en scène soignée de Gérard Vantaggioli, Myriam Boyer propose un spectacle de toute beauté. En allant puiser dans le répertoire de la chanson française, celle d’avant aux paroles ciselées par des poètes, la comédienne dévoile Juste un souvenir, celui d’une jeune fille montée à Paris pour dévorer la vie.

Son spectacle est basé sur des textes signés par Jean Cocteau, Boris Vian, Raymond Queneau, Charles Trenet, Jean Renoir ou Louis Aragon, chantés par Fréhel, Patachou, Ferré, Montand ou Mouloudji… Il n’y a pas plus difficile que de dire une chanson. L’air est si férocement attaché aux mots… Être une bonne diseuse, celle qui récite sans en avoir l’air, est un art qui demande bien du talent. Yvette Gilbert, Damia, Marie Marquet, Cora Vocaire étaient des « diseuses à voix » comme Francis Carco les nommait. Maintenant, on peut dire sans hésiter, il y a La Boyer.

De cette silhouette bien identifiable, elle arrive portant au bout de son bras une valise. Le premier texte surgit. Avec sa voix particulière, cette émotion à fleur de peau, la comédienne aux nombreuses récompenses nous prend par la main et nous entraîne, sans jamais nous lâcher, dans son voyage intime. Enchaînées finement, ces paroles familières finissent par former un long monologue, dans lequel la Lyonnaise d’origine évoque son amour de Paris, sa jeunesse, ses rêves de théâtre, ses amants, ses égarements… Le résultat est d’une grande poésie. Comme surgissant du coin d’une rue, le comédien Philippe Vincent fair des apparitions par petites touches. Sa présence apporte beaucoup à l’atmosphère délicate de cette belle traversée du temps, celle d’une femme passionnément amoureuse de la vie.


Juste un souvenir, conception Myriam Boyer.
Poche Montparnasse
75 boulevard du Montparnasse
75006 Paris.
Jusqu’au 14 janvier 2024.
Durée 1h.

Mise en scène Gérard Vantaggioli.
Avec Myriam Boyer et la participation de Philippe Vincent.
Lumières de Franck Michallet.

Print Friendly, PDF & Email

1 Comment

  1. MC merci pour cet article je vais aller au Poche … je ne sais si tu avais vu aux Bouffes du Nord il y a des années Nougaro – dire – les textes de ses chansons dans Fables de ma Fontaine sans chanter une seule note … c’était spectaculaire … une inoubliable symphonie – de mots …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com