Raphaël Defour, troubadour rock du théâtre

Raphaël Dufour dans Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson - Mise en scène d'Angélique Clairand et Éric Massé © Jean-Louis Fernandez

Au Théâtre du Point du Jour à Lyon, jusqu’au 14 octobre 2023, Raphaël Defour se glisse dans la peau de Philippe Besson et plonge dans les premiers émois de l’auteur. Dirigé au cordeau par Angélique Clairand et Éric Massé, l’artiste pluridisciplinaire, rebelle au grand cœur du spectacle vivant, navigue avec une belle aisance entre fantasme et réalisme. Un sacré artiste !

© Jean-Louis Fernandez

Quel est votre premier souvenir d’art vivant ?
L’actionnisme viennois. Je l’ai découvert lors d’une lointaine biennale d’art contemporain à Lyon. Rien en live, que des photos et vidéos, mais c’était une des choses les plus vivantes que je rencontrais.

Quel a été le déclencheur qui vous a donné envie d’embrasser une carrière dans le secteur de l’art vivant ?
En toute franchise, lorsqu’on m’a proposé un CDI dans un job alimentaire que j’exerçais à l’époque. Je me suis vu à ce poste jusqu’à la fin de mes jours. Perspective atroce. Je me suis dit qu’il fallait être artiste, je n’avais plus le choix.

Raphaël Dufour dans Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson - Mise en scène d'Angélique Clairand et Éric Massé © Jean-Louis Fernandez
© Jean-Louis Fernandez

Qu’est-ce qui a fait que vous avez choisi d’être comédien, musicien et metteur en scène  ?
Au départ, je voulais être metteur en scène. Mais il n’y avait pas d’école pour ça, en tout cas pas à ma connaissance. Et je ne connaissais rien au théâtre, j’ai donc choisi d’être comédien. Même si j’étais déjà musicien, chanteur plus précisément, dans des groupes de noise. Je suis devenu metteur en scène ensuite, un peu danseur et j’aime faire la régie, son d’un spectacle.

Le premier spectacle auquel vous avez participé et quel souvenir en retenez-vous ?
Spectacle magnifique d’écriture au plateau au sein de ma seule école de théâtre, la Scène sur Saône à Lyon. Mis en scène par Harry Holtzman, avec Marlène Saldana entre autres… Ça s’appelait Bed of Roses et c’était fou de liberté et de joie.

Votre plus grand coup de cœur scénique ? 
La création de Merci la Nuit, spectacle que j’ai mis en scène en 2020 et qui n’a quasiment pas joué à cause du Covid. On créait en Normandie, dans le cadre du festival de Villerville, et les 3 semaines de création ont été les plus heureuses, les plus évidentes, les plus solaires que j’ai jamais rencontrées. Grâce à une équipe merveilleuse. Qui dépassait le projet. Ce qui comptait alors c’était la communauté que nous formions, on en oubliait presque ce sur quoi on travaillait.

Quelles sont vos plus belles rencontres ? 
Il y en a eu pleins, évidemment. Yves Noel Genod, Jean Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Massimo Furlan, Marika Dreistadt (avec qui nous avons une compagnie en Suisse), Eric Vautrin à mes débuts et j’en passe… que des rencontres décisives pour moi. Angélique Clairand et Eric Massé avec qui je travaille depuis plus de 2 ans maintenant sur le projet Arrête avec tes Mensonges et qui me soutiennent beaucoup et me donnent de la force.

En quoi votre métier est essentiel à votre équilibre ? 
Sans ça je crois qu’on m’aurait retrouvé dans une cave dévoré par les rats, dans les tréfonds d’une ville ouvrière… bref, un tableau sordide.

Raphaël Dufour dans Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson - Mise en scène d'Angélique Clairand et Éric Massé © Jean-Louis Fernandez
© Jean-Louis Fernandez

Qu’est-ce qui vous inspire ? 
L’amour, rien d’autre. 

De quel ordre est votre rapport à la scène ? 
Intuitif, physique, libérateur et cérébral.

À quel endroit de votre chair, de votre corps, situez-vous votre désir de faire votre métier ? 
Si je parle de sexe je suis sûr de ne pas être à côté…

Avec quels autres artistes aimeriez-vous travailler ? 
Jonathan Capdevielle (et il le sait déjà), Marlène Saldana, Marion Duval, Alain Guiraudie, Markus Ohrn, Suzanne Kennedy, Marion Siéfert, et j’en passe…

À quel projet fou aimeriez-vous participer ? 
Une comédie musicale avec Markus Ohrn.

Si votre vie était une œuvre, quelle serait-elle ? 
Shining. J’aurais rêvé d’être un écrivain fou. Tu me diras, c’est jamais trop tard…

Propos recueillis par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson
spectacle présenté en janvier 2023 au Théâtre de Tempête 

Reprise
10 au 14 octobre 2023 au Théâtre du Point du Jour

mise en scène d’Angélique Clairand et d’Éric Massé
avec Raphaël Defour, Étienne Galharague, Mariochka, la participation d’Anna Walkenhorst et Angélique Clairand en alternance avec Éric Massé
vidéo de Vincent Boujon
lumières de Juliette Romens
composition musicale de Bertrand Gaude
son d’Anna Walkenhorst
coach vocale de Myriam Djemour
construction, conception décor – Didier Raymond
costumes de Laura Garnier
régie générale de Nathan Teulade

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com