Le miserere empreint de religiosité de Tiphaine Raffier

Aux Amandiers de Nanterre, dans le cadre d’un hors les murs de l’Odéon, Tiphaine Raffier questionne, à travers le prisme du pardon et des grands dogmes religieux, les tourments de la nature humaine et la morale. S’appuyant sur Les sept œuvres de miséricorde corporelles décrites dans l’Évangile de Saint-Matthieu, la jeune metteuse en scène signe un spectacle fleuve plein de mansuétude mais qui cherche encore sa ligne directrice.

Sur une scène nue, une immense cloison blanche sert d’unique toile de fond. Devant, juste à côté d’une porte à deux battants, au-dessus de laquelle un panneau d’indication de sortie de secours lumineux brille d’un vert vif, un jeune homme attend. Gardien du temple, il observe le public prendre place dans la salle éphémère du théâtre Nanterre-amandiers. Il ne quittera son poste que pour s’enfoncer dans les noires coulisses et ainsi annoncer le début du spectacle, une (trop) longue séance filmée. 

Les péchés seront pardonnés

La Réponse des Hommes de Tiphaine Raffier © Simon Gosselin

À la manière d’un Gosselin ou d’un Kieslowski, dont on sent les influences scéniques et cinématographiques tout au long de cette fresque feuilletonesque construite comme une succession de tableaux disparates, inégaux, que relient personnages, valeurs, péchés ou situations, Tiphaine Raffier donne vie, à travers une galerie de portraits, aux sept œuvres de miséricorde corporelles – donner à manger aux affamésdonner à boire à ceux qui ont soifvêtir ceux qui sont nusaccueillir les pèlerinsassister les maladesvisiter les prisonniers et ensevelir les morts. Loin de tous préjugés, de toutes diabolisation, l’auteure et metteuse en scène croque des individus bons autant que mauvais. Ici, pas de monstres, mais des hommes, des femmes soumis à la tentation, incapable de résister à leurs pulsions meurtrières, sexuelles, au mal qui les ronge, les empêche d’être de vrais et bons humains. Malgré crimes, délits, abandons, tous trouveront une main tendue, un bon samaritain doué de pardon pour les aider à résister, à absoudre leur âme, à panser leurs tourments. 

Une fresque aux milles nuances

Ni tout à fait blancs, ni tout à fait noirs, les personnages, qu’esquissent Tiphaine Raffier, conjuguent en leur sein ombres et lumières. S’appuyant sur les préceptes chrétiens, telle la bonté et la miséricorde, elle pose un regard empathique, doux, bienveillant, sur cette mère, salariée d’une ONG, dépourvue d’instinct maternel, sur ce pédophile en devenir, sur ce soldat ayant poussé au suicide un de ses comparses, sur cette femme corvéable, servile qui, à bout, devient meurtrière, etc. Avec plus ou moins de bonheur, la metteuse en scène tisse un récit dense, touffu, où une dizaine de fables se chevauchent, se répondent pour mieux illustrer les actions de bienfaisance que chaque chrétien doit accomplir pour l’amour de son prochain, énumérées par saint Matthieu dans la Parabole du Jour du jugement

La place aux doutes 

La Réponse des Hommes de Tiphaine Raffier © Simon Gosselin

Confrontant ces principes aux tourments d’un monde contemporain en perdition, Tiphaine Raffier imagine un polyptique qui se compose d’images puissantes, de réflexions ouvrant la voie à la méditation et des histoires annexes, un peu anecdotiques. Affirmant son goût pour les œuvres multi-artistiques, elle convoque art dramatique, vidéos filmées et musique jouée en direct. Tout, dans sa mise en scène, est maîtrisée. Rien n’est laissé au hasard afin de souligner les jeux intenses des comédiens – dont le subjuguant Sharif Andoura et la lumineuse Catherine Morlot – et la présence solaire du danseur Salvatore Cataldo. Malgré tout, un goût d’inachevé, de liant quelque peu superficiel, dû certainement à une écriture diffractée qui cherche à ancrer à tout prix fables, légendes, contes d’aujourd’hui à la réalité, plane sur cet objet théâtral ne manquant pourtant pas de qualités.

Créé en décembre 2020, en plein confinement, au Théâtre du Nord à Lille, La Réponse des hommes, ne demande qu’à être rodée, ciselée pour gagner en fluidité. Confirmant un style, une patte, Tiphaine Raffier ne démérite pas avec cet opus quasi-opératique, qui, malgré des faiblesses par trop chrétiennes, laisse la place au libre-arbitre, titille les contradictions de l’âme humaine entre choix intime et inconscient collectif.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

La Réponse des Hommes de Tiphaine Raffier

La Réponse des Hommes de Tiphaine Raffier
Odéon – Théâtre de l’Europe hors les murs
Nanterre-Amandiers 
7 avenue Pablo-Picasso
92022 Nanterre Cedex
Jusqu’au 28 janvier 2022
Durée 3h20 avec entracte

Écriture et mise en scène de Tiphaine Raffier
Une création de la  Compagnie La femme coupée en deux
Avec Sharif Andoura, Éric Challier, Teddy Chawa, Salvatore Cataldo, François Godard, Camille Lucas, Édith Mérieau, Judith Morisseau, Catherine Morlot, Adrien Rouyard
Et les musiciens de l’Ensemble Miroirs Étendus : Guy-Loup Boisneau, Émile Carlioz, Clotilde Lacroix, Romain Nouveau
Composition musicale d’Othman Louati
Chorégraphie de Pep Garrigues
Vidéo de Pierre Martin

Crédit Photo © Simon Gosselin

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.