Lagarde signe un Koltès sans tâche au TNB

Quai Ouest de Bernar-Marie Koltès, Mise en scène de Ludovic Lagarde. TNB © Gwendal Le Flem

Dans la grande salle du TNB, Ludovic Lagarde s’attaque avec beaucoup d’élégance ,avec un casting de rêve, à un des plus sombres textes de Bernard-Marie KoltésQuai Ouest. Une nuit plus sombre qu’à l’ordinaire, un homme immensément riche, ayant perdu une grosse partie de sa fortune et risquant un procès pour abus de biens sociaux, tente la mort sur les quais abandonnés d’une ville portuaire. 

Tout le long de cette quête funeste, de cette errance mortifère, son dessein est contrarié par les habitants de ce quartier insalubre, prêts  à tout pour se sortir de la fange qui les retient loin de la lumière. De deals en compromis, d’espoirs en désillusions, c’est tout un monde qui vacille, qui perd pieds. L’inconnu, par sa présence insolite, fait exploser les règles de cette microsociété. Un gouffre s’ouvre, prêt à engloutir chacune de ces femmes, chacun de ces hommes en marge du monde. Comment rétablir l’équilibre ? Que faire pour ne pas totalement sombrer ? Faut-il commettre l’irréparable ?

En s’emparant de l’œuvre monstre, noire de KoltèsLudovic Lagarde tente de donner la parole aux exclus, aux immigrés, aux clandestins qui n’ont d’autre choix que de se terrer dans l’ombre, dans les bas-fonds du monde pour survivre, espérer passer inaperçu dans l’attente vaine d’une porte de sortie. Malgré la présence lumineuse de Christèle Tual, celle habitée de Dominique Reymond, celle dégingandée de Micha Lescot, le metteur en scène signe un spectacle assez classique, un peu trop propre, qui manque de salissures, de coulures. Des éclairages au décor, en ce soir de première, tout est trop parfait, trop joli pour totalement emporter. Quel dommage ! Le temps fera certainement son office. Les comédiens trouveront leurs marques pour donner corps et chair aux mots ciselés et à l’ambiance en clair-obscur d’un Quai Ouest dévasté !  

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Quai Ouest de Bernard-Marie Koltès
Salle Vilar
TNB
1 Rue Saint-Hélier
35040 Rennes
Jusqu’au 9 octobre 2021
Durée estimée 2h15

Tournée
Les 13 et 14 octobre 2021 au TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers
Le 21 octobre 2021 à la Scène nationale d’Albi
Du 17 au 19 novembre 2021 à la Comédie de Clermont-Ferrand, scène nationale
Du 8 au 16 décembre 2021 au Théâtre National de Strasbourg
les 11 au 12 janvier 2022 au TANDEM Arras Douai
Du 3 au 19 février 2022 à Nanterre-Amandiers, CDN

Mise en scène de Ludovic Lagarde assisté de Pauline Labib-Lamour 
Avec Léa Luce Busato, Antoine De Foucauld, Laurent Grévill, Micha Lescot, Laurent Poitrenaux, Dominique Reymond, Christèle Tual, Kiswendsida Léon Zongo 
Scénographie d’Antoine Vasseur
Lumières de Sébastien Michaud 
Costumes de Marie La Rocca assistée De Armelle Lucas 
Maquillage et coiffures de Cécile Kretschmar 
Musique de Pierre-Alexandre «Yuksek» Busson 
Musique additionnelle – Come Rain Or Come Shine (Harold Arlen – Johnny Mercer) Par Ray Charles
Son de David Bichindaritz 
Image de Jérôme Tuncer 

Crédit photos © Gwendal Le Flem

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut