Une ode équine au rêve

Récit biographique de Camille et Manolo, fondateurs du Théâtre du Centaure, compagnie équestre établie à Marseille, Centaures, quand nous étions enfants est le fruit poétique et scénique de leurs témoignages recueillis par Fabrice Melquiot. De leur histoire intime, singulière, de leur passion unique pour les chevaux, l’auteur signe un conte moderne qu’il met en scéne. A voir actuellement au 104. 

Un cheval en bois traverse le plateau, le bruit des sabots résonne dans la salle, une voix off  retentit « C’est l’histoire d’une fille et d’un garçon… » Bienvenue dans le monde merveilleux d’un couple hors du commun raconté par ces comédiens cavaliers et leurs sublimes destriers noirs, Gaia et Indra. De leur enfance à leur adolescence, c’est toute leur vie jusqu’à leur rencontre qui défile devant nos yeux. Leur rêve de jeunesse «quand je serai grand je serai un château avec des artistes et des chevaux», s’accomplit au fil des mots, des tableaux. 

« Il n’y a pas de cheval dans cette histoire il y a des centaures» poursuit la voix off. A voir la complicité des deux artistes avec leurs montures qui prétendrait le contraire. Sans selle et sans cravache, ils dirigent leur monture avec douceur et élégance. 

Afin de donner corps à leur souvenirs, des photos et des vidéos sont projetées sur un écran en fond de scène montrant des extraits d’archives éclairant l’enfance et des paysages parcourus (Martin Dutasta). La  musique envoûtante de Nicolas Lespagnol-Rizzi vient ponctuer des cavalcades captivantes et des histoires insolites, épiques.


Les tableaux s’enchainent avec humour, grâce. C’est drôle. Dans une scène, Camille et Manolo font asseoir Gaia et Indra sur des fauteuils. C’est féérique. Dans une fusion complice, hommes et chevaux couchés se mêlent les uns aux autres, ne faisant qu’un et rappelant  ainsi la créature mythologique qui a inspiré le titre du spectacle. 

« Les enfants sauvages passent la nuit dehors à galoper comme des centaures…», Camille et Manolo chevauchent en toute symbiose devant un public petits et grands captivés par ce monde onirique. Un rêve éveillés à voir sans tarder. 

Florence Pons


Centaures, quand nous étions enfants de Fabrice Melquiot
Cent Quatre #104 Paris
5 Rue Curial, 75019 Paris

Jusqu’au 8 juin 2019 à 20H
Durée : 50 minutes 

Mise en scène Fabrice Melquiot
assisté de Mariama Sylla
Avec Camille et Malono
Indra (pure race espagnole) et Gaïa (frison)
Chorégraphie Camille&Manolo
Création sonore et musicale Nicolas Lespagnol-Rizzi
Création photographique de Martin Dutasta

Crédit photos © Jeanne Roualet

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from Chroniques

Burn out & Cie

Au théâtre des Carmes, Antoine Gouy est la victime sacrificiel du

Instinct de survie

Au 11. Gilgamesh Belleville, Catherine Germain nous invite à un visite bien
Go to Top