L’Autre, mise en scène de Thibaut Ameline… Autopsie froide du couple

De son regard sensible, clinique, Florian Zeller scrute les éraflures, les blessures et les fêlures du couple. Sans complaisance, avec inquiétude et dureté, il dessine un monde sombre où le quotidien, la routine, le rapport à l’autre, sont autant d’épines qui égratignent, abîment l’amour, l’intimité, la complicité. De son écriture ciselée, concise, précise, il réinvente le sacro-saint trio théâtral – homme, femme, amant – lui ôtant sa puissance comique pour

Mémoires d’un fou, mise en scène de Sterenn Guirriec… Voyage époustouflant dans les méandres d’un esprit fiévreux

Les mots jaillissent par flots ininterrompus, exprimant les angoisses de l’adolescent, ses colères, ses violences et ses interrogations face à un monde hostile qui se refuse à le comprendre. Ils brûlent, résonnent et bourdonnent. Ils prennent vie dans le corps et l’âme de William Mesguich qui incarne avec une passion dévorante la folie destructrice qui embrase l’esprit du jeune Flaubert. Captivé par le feu intense qui se dégage du comédien,

/

Les Voisins, mise en scène de Marc Paquien… Conte fantastique et limitrophe

Quelle surprenante étrangeté que ce drame, drôle, cynique et tendre… Alternant fable contemporaine et thriller sans moralités définies, Les voisins de Michel Vinaver est une sorte d’ « ovni » théâtral à l’insolite et noire beauté, qui séduit par le soufre et l’ambiguïté qui se dégagent des rapports humains pervertis par l’argent. Fasciné par la présence rageuse et captivante de Patrick Catalifo et l‘inquiétante jovialité de Lionel Abelanski, on est entraîné avec