Trajectoires 2023, une ouverture sous le signe des poètes

Nos Clochards Célestes de Paul Pascot © Bohumil Kostohryz

Au théâtre de Grasse, en ouverture de la quatrième édition du festival azuréen Trajectoires, initié par Pierre Caussin, directeur du Forum Jacques Prévert de Carros, Paul Pascot, chef de troupe de la Cie Bon qu’à ça, présente sa toute dernière création, Nos Clochards célestes, œuvre onirique autant que kaléidoscopique. Loin des récits linéaires, des histoires ancrées dans une quelconque réalité, le jeune auteur, dont c’est le premier texte, et metteur en scène invite à une sorte de rêverie digressive où s’entremêlent moments perchés, belles fulgurances et étrangeté singulière. 

Dans un monde que l’on imagine postapocalyptique, deux êtres sortis de nulle part, vêtus de leur habit de lumière, tutus blancs et hauts à paillettes, poétisent leur vie, dissertent à l’envi sur leur propre existence et évoquent par flash les maux de nos sociétés modernes. Passant à la moulinette de leur folie, de leur impossibilité de vivre dans le concret, féminisme, sexisme, démocratie, capacité à se rebeller contre l’ordre établi, contre les grandes injustices, ces clowns hallucinés mènent la danse. Et quelle danse. Ici, tout est flou, délirant, décalé. 

Pour entrer dans l’univers singulier de Paul Pascot, le public doit accepter de s’abandonner sans résistance. Pas si simple. Faute d’une entrée en matière donnant clairement les non-règles du jeu, il est facile de se perdre, de passer à côté. Heureusement, les deux comédiens – excellents et habités Florine Mullard et Achille Sauloup – particulièrement en verve, offrent des instants de grâce que soulignent ingénieusement la belle et épurée scénographie de Christian Geschvindermann et l’univers sonore enveloppant de Léo Nivot

Véritable expérience ovniésque autant que performative, Nos Clochards célestes donnent le la et invite à poursuivre le parcours qu’offre Trajectoires, allant des Historiennes de Jeanne Balibar à J’ai trop d’amis de David Lescot, en passant par 1983 de Margaux Eskenazi et par La loi du corps noir de Félicien Juttnercrée le 7 février au TNN. Bon voyage !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Grasse

Nos Clochards terrestres de Paul Pascot 
Festival Trajectoires
Théâtre de Grasse
2 Av. Maximin Isnard
06130 Grasse
Le 12 janvier 2023
Durée 1h15

direction artistique, texte, mise en scène de Paul Pascot
avec Florine Mullard, Achille Sauloup
scénographie, collaboration artistique de Christian Geschvindermann
dramaturgie de Charlotte Escamez
lumière de Dominique Borrini
création sonore de Léo Nivot
costumes de Séverine Thiébault, Ysore Bonnardel, Paul Pascot
régie lumière – Maxime Bricard
construction – Atelier Contrevent

Crédit photos © Bohumil Kostohryz

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.