L’épatant Roméo & Juliette aux multiples voies de la Compagnie Acquaviva

Roméo & Juliette © Camille Collin

Après leur beau succès au Festival Off d’Avignon à L’Espace Roseau, le spectacle de la Compagnie Acquaviva, Roméo & Juliette s’installe au Lucernaire. L’occasion de découvrir le remarquable travail d’une jeune génération pleine de promesses et une version de l’œuvre de Shakespeare des plus originales, qui rend hommage à l’art dramatique.

Raymond Acquaviva est un grand Monsieur du théâtre. Comédien et metteur en scène, il est un des meilleurs pédagogues de notre époque. Ce ne sont pas ses nombreux élèves, dont Sandrine Kiberlain, Isabelle Carré, Léa Drucker, Sylvie Testud, Denis Podalydès, Guillaume Gallienne, Laurent Lafitte, entre autres, qui nous contrediront. Chaque année, ce professeur émérite permet à ses étudiants de se confronter à la scène à travers des spectacles qu’il met en scène où produit. La saison dernière, nous avons applaudi grandement, la version immersive du Henri IV de Pirandello, mis en scène par Léonard Matton. Aujourd’hui, place à Shakespeare et son éternelle histoire d’amour contrarié.

A vous de choisir

Les jeunes comédiens de la Compagnie Les divergents, tous issus du cours Acquaviva, nous présentent une version très originale de Roméo et Juliette. Le concepteur est celui-ci : les spectateurs décident de la distribution. Donc, personne ne sait à l’avance qui jouera Roméo, Juliette, Mercutio, Tybalt, Benvolio, le frère Laurent, les parents Montaigu et Capulet, le comte Pâris, la nourrice.

Les comédiens, deux garçons et six filles, ne savent pas n’ont plus qui sera désigné. Cela donne 5 040 combinaisons possibles ! Cela signifie que les acteurs ont appris la pièce dans son ensemble, texte, mise en scène, ballets et combats d’épée. Un travail gigantesque qui attire toute notre admiration. Et si jamais Juliette est jouée par un homme, ce n’est pas grave. Cela rappelle que jusqu’en 1660, c’était normal, car les femmes, ces Belles de scène, n’avaient pas le droit au plateau.

Roméo & Juliette © Production
Une version dynamique

Le spectacle dure 1h05, donc il y a eu des coupures ! Gardant les grands moments, ils sont allés à l’essentiel. Le résultat de leur adaptation est remarquable. S’appuyant sur l’espace vide, tel que Peter Brook l’a défini, la mise en scène de Romain Chesnel et Caroline de Touchet est d’une efficacité vivifiante.

Au centre, un espace de jeu délimité par des bandes blanches. Il est entouré de huit chaises, deux portants avec les costumes et un petit échafaudage de chantier. Les comédiens sont vêtus de noirs. Selon les personnages à incarner, ils passent des gilets portant des codes de couleurs. Ce qui permet aux spectateurs de s’y retrouver. Pour, les Capulet c’est l’argent, l’or pour les Montaigu, une étole blanche pour frère Laurent, un châle pour la nourrice et de la dentelle pour les amoureux. C’est joliment dessiné. Nous sommes au cœur même de ce travail esthétique qui permet aux spectateurs de laisser aller son imaginaire.

En route vers les étoiles

Pour avoir assisté à deux représentations de ce spectacle, à Avignon et au Lucernaire, je peux vous assurer que la proposition artistique fonctionne à merveille. J’ai donc vu la même chose sans que cela soit tout à fait le même. La mise en scène est à l’identique mais selon la distribution, elle prend des nuances. Comme j’aime à le rappeler, le nerf de guerre d’un spectacle est le comédien.

Retenez les noms de ces petits jeunes auxquels on prédit un bel avenir : Camille Arrivé, Clémence Baudouin, Sarah Bretin, Caroline de Touchet, Robin Hairabian, Guillaume Lauro, Lillo Lorraine Résillot et Lina Aucher. Leur qualité de jeu, leur énergie, leur plaisir nous ont, à chacune des représentations, transportés. Bravo !

Marie-Céline Nivière

Roméo & Juliette de William Shakespeare.
Lucernaire
53, rue Notre Dame-des-Champs
75006 Paris.
Du 11 janvier au 22 mars.
Du mardi au samedi à 18h30, dimanche 15h.
Durée 1h05.

Mise en scène Romain Chesnel et Caroline de Touchet,
assistés par Lina Aucher.
Avec Camille Arrivé, Clémence Baudouin, Sarah Bretin, Caroline de Touchet, Robin Hairabian, Guillaume Lauro Lillo, Lorraine Résillot et Lina Aucher.
Traduction Caroline de Touchet.
Voix Nicolas Lormeau de La Comédie Française.
Musique Originale de Bruno Megara.
Chorégraphie de Camille Arrivé.
Création Lumière de Simon Venon.
Costumes de Margaux Lopez.
Scénographie de Sofia Kisteneva.
Combat de Christophe Charrier.

Crédit photos © Camille Colin, photo de scènes © Production.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.