/

White and black blues 

Chasser les fantômes d’Hakim Bah - Mise en scène d'Antoine Oppenheim  © Pauline Le Goff

Au théâtre des Halles, Antoine Oppenheim porte au plateau, à la demande de la comédienne Sophie Cattani, Chasser les fantômes, un texte troublant sur le quotidien des couples mixtes d’Hakim Bah. Avec beaucoup de justesse l’auteur guinéen invite à plonger au cœur d’une passion amoureuse entre une femme blanche et un homme noir. 

Tout commence comme un roman à l’eau de rose, un de ses histoires clichées d’une Européenne en mal d’amour qui forcément tombe sous le charme d’un bel indigène. Roxane (Sophie Cattani) est en vacances en Afrique. Elle rencontre Marco (Nelson-Rafaell Madel), un musicien à tomber par terre. C’est le coup de foudre. Il est temps pour elle de retrouver sa petite vie bien réglée de Parisienne. Comment savoir si ce n’était qu’une bluette ou l’histoire de leur vie ? Une seule solution, le faire venir en France. Les démarches sont longues fastidieuses, mais l’amour, le vrai, est bien au-dessus de ses contingences. 

Par un jour d’automne, Marco débarque dans l’existence bien rangée, trop peut être, de Roxane. Faute d’un visa de travail, il ne peut être qu’oisif. Cette inactivité l’étiole, le rend neurasthénique. Active pour deux, Elle s’épuise. La romance prend l’eau, s’use face aux aléas de la vie, face aux vicissitudes du quotidien. Puis les doutes s’installent. Est-il la par inclination ou pour avoir ses papiers ? a-t-elle vraiment des sentiments pour lui ou n’est-il qu’un gogo boy ? L’amour est toujours là, mais suffit-il à affronter la vie à deux, les préjugés ? 

S’appuyant sur la musique très rock jouée en direct de Damien Ravnich, Antoine Oppenheim donne vie en noir et blanc aux mots d’Hakim Bah. La mise en scène est efficace. Malgré quelques redondances dans la prose, un peu lassante sur le long cours, l’histoire coule avec une belle fluidité. Portée avec beaucoup de virtuosité par l’excellent duo de comédiens, elle s’attache à rendre réelle ce que traverse les couples mixtes, que ce soit dans le bonheur comme dans le drame. Un récit qui touche juste sans pourtant totalement emporter. Resserré, il devrait à coup sûr faire mouche !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Avignon

Chasser les fantômes d’Hakim Bah
Festival Off d’Avignon
Théâtre des Halles
Rue du Roi René
84000 – Avignon
Jusqu’au 28 juillet 2022 à 11H10
Durée 1h30 

Mise en scène d’Antoine Oppenheim
Avec Sophie Cattani, Nelson-Rafaell Madel, Damien Ravnich
Idée originale de Sophie Cattani
Scénographie, lumière, vidéo de Patrick Laffont De Lojo
Musique de Damien Ravnich
Création son de Benjamin Furbacco
Régie générale de Guillaume Allory
Régie de Martin Birchler, Joseph Dumont

Crédit photos © Pauline Le Goff

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.