/

Un train à ne pas louper !

Le retour de Richard 3 par le train de 9h24 © Frédérique Toulet

Au théâtre du roi René, sur le thème du règlement de compte familiale, la comédie de Gilles Dyrek, mis en scène par Éric Bu, Le retour de Richard 3 par le train de 9h24, nous transporte dans un monde complètement fou.

À la sortie du confinement, ils avaient associé leur talent pour réaliser, un film ovni, Le retour de Richard 3 par le train de 9h24. Devant la théâtralité qui s’en dégageait, certains les ont poussés à en faire une pièce. Ce qu’ils ont fini naturellement par faire ! Dyrek et Bu s’y connaissent. Le premier est l’auteur de beaux succès, comme La Touche étoile, Venise sous la neige, le second de Dolto, lorsque Françoise paraît, Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ?

Un dîner à la Festen

Lorsque nous arrivons dans la salle, les personnages sont déjà autour de la table préparée pour un dîner. Ils sont figés comme sur une image d’Épinal représentant une famille unie. Ils sont tous autour de Pierre-Henri, qui se sachant condamné par la maladie, a souhaité les réunir. On comprend vite que les règlements de comptes vont pleuvoir ! Mais, car toute l’originalité est là, quelque chose cloche. Cela ne colle pas entre les personnages, les âges, les ressemblances, les propos !

Vous n’avez encore rien vu
Le retour de Richard 3 par le train de 9h24 © Frédérique Toulet

On hésite vous dévoiler le pourquoi… Tant le rebondissement est génial ! C’est une sorte de mise en abîme dans laquelle il fait bon tomber. Il est vrai que dans la réalité, l’être humain tend à jouer un rôle, celui de la mère parfaite, du fils prodigue, de la jeune fille sage, de la tante loufoque, de l’ami fidèle. On se cache derrière un masque pour faire bonne figure. Certains êtres en ont fait leur métier ! Et même quelques-uns finissent par prendre la fiction pour la réalité.

C’est très drôle ! Honnêtement on ne perd jamais la trame de cette histoire tricotée de plusieurs fils. Les névroses des personnages, quels qu’ils soient, se dévoilent au rythme de dialogues soutenus et des effets comiques. La mise en scène d’Éric Bu nous a littéralement emballés. C’est plein de trouvailles et de choses inattendues. La comédie est servie de mains de maître par Hervé Dubourjal, Isabelle de Botton, Amandine Barbotte, Camille Bardery, Lauriane Escaffre, Benjamin Alazraki, Jean-Gilles Barbier et Gilles Dyrek. On adore !

Marie-Céline Nivière

Le retour de Richard 3 par le train de 9h24 de Gilles Dyrek.
Festival d’Avignon OffThéâtre du Roi René.
4bis, rue Grivolas 84000 Avignon.
Du 7 au 30 juillet à 12h10, relâche les 11, 18, 25 juillet.
Durée 1h25.

Mise en scène d’Éric  Bu.
D’après une idée originale et un film d’Eric Bu, écrit par Gilles Dyrek.
Avec Hervé Dubourjal, Isabelle de Botton, Amandine Barbotte, Camille Bardery, Lauriane Escaffre, Benjamin Alazraki, Jean-Gilles Barbier, Gilles Dyrek.
Musique originale de Stéphane Isidore.
Chorégraphie de Florentine Houdiniere.
Scénographie de Marie Hervé.
Création lumière de Cécile Trelluyer.
Création maquillage et perruque d’Emmanuelle Verani.
Costumes de Christine Vilers.
Assistante mise en scène Sophie Bouteiller.

Crédit photos © Frédérique Toulet.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.