/

Lin Hsiu-Wei, charmeuse des éléments

Lin Hsiu Wei © Tai Gu Tales Dance Theatre

À la tête de la compagnie taïwanaise Tai Gu Tales Dance Theatre, la chorégraphe et danseuse présente The Back of Beyond à la Condition des Soies, dans le Festival Off d’Avignon. Un rituel dansé où le féminin et les éléments se réunissent.

Qu’est ce qui vous a inspiré ? 

Dans ma ville natale sur la côte Nord de Taïwan, il y a un festival de fantômes chaque année. On met des lanternes sur l’eau pour envoyer des messages à nos morts bien-aimés. Exprimer ses émotions, ses regrets et ses sentiments à l’au-delà fût mon point de départ pour cette pièce. C’est la tradition culturelle de mon enfance.

© Tai Gu Tales Dance Theatre, Photo by CHEN Po-Wei
Qu’est ce qui vous a donné envie de remonter cette piéce ? 

C’est le contexte général qui m’a donné envie de la remonter. La guerre, l’épidémie, la crise économique nous poussent à chercher une sagesse intérieure pour affronter ces obstacles. On fait face à la mort, quelle qu’elle soit, et c’est justement mon sujet. J’aime beaucoup la phrase du poète indien Tagor : « Notre souffrance va illuminer la route de notre vie ». 

Comment avez vous vécu ces deux années rythmées par le covid ? 

J’ai beaucoup plus travaillé que d’habitude ! Avec mon mari [Wu Hsing-Kuo, ndlr] nous avons ressenti une urgence d’aider les autres.

Comment la culture à Taïwan s’est-elle adaptée ? 

Nous avons organisé des séances d’entraînement en ligne pour la jeune génération. Nous avons continué à donner des représentations quand les théâtres étaient ouverts. C’était formidable, le public venait par solidarité pour soutenir les artistes. Le Ministère de la culture a aussi beaucoup aidé les compagnies. Nous avons également monté une Fondation avec l’aide de sociétés privées pour ouvrir un théâtre. Un nouveau lieu où les jeunes artistes pourront rêver. Il sera inauguré en juillet 2023 avec la présence d’Ariane Mouchkine, avec qui mon mari a beaucoup travaillé. 

© Tai Gu Tales Dance Theatre, Photo by CHEN Po-Wei
Que représente Avignon pour vous ? 

Nous sommes venus avec mon mari en 1998 où il avait un spectacle dans le « In ». C’était dans la cour d’honneur et c’était magique. À l’époque, j’ai l’impression que c’était plus facile  de conquérir Avignon. Les artistes nouent leur vie à leur création artistique, c’est pour cela que le festival d’Avignon est éternel. 

Est ce important de venir présenter votre travail en France ? 

Au tout début de ma carrière, le premier pays étranger qui m’a ouvert les bras c’est la France ! J’ai été invitée par Suzanne Burge au Théâtre Bastille. Un article du Figaro disait de moi que j’étais la nouvelle Pina Baush, j’étais très touchée. Un jour, quelqu’un m’ayant reconnue dans un restaurant a payé ma note. Comment ne pas aimer la France !

Propos recueillis par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

The back to beyond de
Festival OFF d’Avignon
Théâtre de la Condition des soies
13, rue de la Croix
84000 Avignon
du 7 au 30 juillet 2022 à 16h30 – Relâches : 11, 18, 25 juillet 2022
durée 55 min

Direction artistique – WU Hsing-Kuo 
Chorégraphie de LIN Hsiu-Wei 
avec WU Tsai-Lin, TSAI Yun-Shan, LIANG Shu-Ning, CHU Po-Cheng, LIN Yi-Yuan, LEE Hsuan-Lung 
Régie: PENG Hsuan-Kai  
Traduction : CHEN Yi-Yin, CHAO Pei-Yun

Crédit photos © Tai Gu Tales Dance Theatre © Chen Po-Wei

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.