Stéréo, Philippe Decouflé chorégraphie au passé composé

Stéréo de Philippe Decouflé © cie DCA

En ouverture du Montpellier Danse, le chorégraphe francilien fait péter les décibels à grands coups de riffs de guitare et joue la carte d’un show très rockabilly décalé. Plus divertissant que chorégraphique, Stéréo séduit les festivaliers par la fraîcheur de ses interprètes et le talent incroyable des musiciens. 

Il y a foule à l’Agora en ce soir de première. Malgré les fortes chaleurs de ses derniers jours, le public est là, comme chaque année, au rendez-vous, pour cet événement estival qui réunit, sur un peu plus de 15 jours, jeunes artistes émergents et grands noms de la chorégraphique comme Philippe DecoufléAnne Teresa de KeersmaekerOhad Naharin ou Emanuel Gat. Dirigé depuis plus de 42 ans par l’insubmersible et fidèle Jean-Paul Montanari, Montpellier Danse n’a pas son pareil pour conjuguer les temps, les formes et les talents. 

Un air de Mr Beans
Stéréo de Philippe Decouflé © cie DCA

Jamais où on l’attend, Decouflé s’amuse à détourner les regards, à prendre de la distance avec la danse, à aller vers d’autres chemins. Cette fois, ce n’est pas tant une pièce chorégraphique qu’il compose, mais bien un show rock qui fait la part belle aux musiciens et utilise ses épatants performeurs – Vladimir Duparc, Eléa Ha Minh Tay, Aurélien Oudot et Violette Wanty– comme des faire-valoir. Dès le préambule « so british », où le comédien Baptiste Allaert, aux faux airs de Philippe Katherine, de Mr Bean, traverse la scène, nu, pancartes annonçant le début des festivités cachant son reste de pudeur, il entraîne le spectateur dans une dimension surréaliste, gaguesque, qui irrigue toute cette nouvelle création. Décomplexé, quitte à perdre une partie du public, l’artiste, devenu célèbre et populaire après avoir mis en scène les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux olympiques d’Albertville en 1992, surligne les apartés circassiens, les déhanchés très rythmés, très chaloupés, juxtapose les partitions à la manière patchwork et fait fi d’une quelconque dramaturgie. Son enjeu est ailleurs, plus musical que chorégraphique.

Un concert théâtralisé
Stéréo de Philippe Decouflé © cie DCA

Si côté danse, le public reste sur sa faim, il en est tout autre côté musique. C’est un vrai feu d’artifice rock. Revisitant nombreux classiques de l’âge d’or du rock américain, parodiant avec style un Elvis Presley, sexy en diable, sorte de jumeau d’un Travolta électrisé, Decouflé s’amuse faute de convaincre. Porté par des musiciens virtuoses – Arthur Satàn, Louise Decouflé et Romain Boutin, la musique prend le pas sur le reste. Le concert est une réussite. Le public, emporté, tape du pieds, des mains. Ne déméritant pas, les danseurs-performeurs, montés sur 100 000 volts, bien que relégués au deuxième plan, s’en donnent à cœur joie, mouillent la chemise, rivalisent de sexy attitude et agrémentent avec charisme et énergie.

 Decouflé en demi-teinte, Stéréo ouvre le bal de Montpellier Danse et met l’Agora debout. Ce n’est déjà pas si mal !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Montpellier

Stéréo de Philippe Decouflé – Compagnie DCA
Montpellier Danse
L’agora – cité internationale de la Danse 
18, rue Sainte Ursule
34000 Montpellier
Jusqu’au 20 juin 2022 à 22H
Durée 1h30

Tournée
du 22 au 23 juin 2022, scène nationale, Châteauvallon- Liberté, France
du 23 au 24 septembre 2022, Dôme Théâtre, Albertville, France
le 30 septembre 2022, MA scène nationale, Pays de Montbéliard, Sochaux, France
du 6 au 7 octobre 2022, Théâtre des Quinquonces, Scène nationale du Mans, Le mans, France
du 13 au 15 octobre 2022, Maison des Arts de Créteil, Créteil, France
du 20 au 21 octobre 2022, La Faïencerie, Théâtre de Creil, Creil, France
du 25 au 26 novembre 2022, Scène nationale Carré- Colonnes, St Médard en Jalles, France
Le 30 novembre 2022, Maison des Arts du Léman, Thonon les Bains, France
du 1 au 5 février 2023, Bonlieu Scène nationale, Annecy, France
du 8 au 9 février 2023, Maison de la Culture, Amiens, France
du 8 au 9 mars 2023, La Comète Scène nationale, Châlons en Champagne, France
du 30 au 31 mars 2023, Théâtre Sénart, Lieusaint, France
du 11 au 22 avril 2023, MC93 Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny, France
du 27 au 29 avril 2023, Opéra de Marseille, Marseille, France

Mise en scène & Chorégraphie de Philippe Decouflé
Assistante chorégraphique – Alexandra Naudet
avec Baptiste Allaert, Vladimir Duparc, Eléa Ha Minh Tay, Aurélien Oudot, Violette Wanty
Musiciens – Arthur Satàn (guitare), Louise Decouflé (basse), Romain Boutin (batterie)
Lumière et régie générale – Begoña Garcia Navas
Décor – Jean Rabasse, assisté d’Aurélia Michelin
Vidéo – Olivier Simola
Création costumes de Philippe Guillotel
Stylisme de Sabine Siegwalt
Costumiers – François Blaizot, Charlotte Coffinet, Catherine Coustère, Jean Malo
Régie lumière – Grégory Vanheulle
Régie plateau – Anatole Badiali, Léon Bony 
Régie son – Pascal Mondaz
Construction décor – Atelier Devineau 
Accessoires – Guillaume Troublé

Crédit photos © Cie DCA

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.