Le Kraken des SUBS fait danser Lyon 

Au cœur des SUBS, une gigantesque structure de bois, de toile de jute et métal, rappelant le monstre mythique des légendes scandinaves médiévales, sort de terre. Imaginée par UV lab, un collectif d’architectes syriens, cette installation tentaculaire sera jusqu’au 27 juillet 2022 le point de ralliement d’une centaine de rendez-vous artistiques. Cet été, Suivez la créature et savourez le spectacle vivant sous toutes ses formes ! 

Ancien couvent des sœurs visitandines investi par l’armée après la révolution pour en faire le garde-manger des militaires de la région, Les SUBS sont devenues, depuis 1998, un pôle de création artistique. Sous l’impulsion de son directeur, Stéphane Malfettes, arrivé, en 2019, à la tête de cette institution lyonnaise, qui se veut autant laboratoire que lieu de vie, l’endroit se mue, chaque année, à l’approche de l’été, pour accueillir différentes formes artistiques et plastiques. 

Monstre des mers et prouesse architecturale

Le Kraken - Les Subs © Mike Shnsho

Comme échouée sur les rives de la Saône, une pieuvre monumentale de près de 15 mètres de haut et 25 mètres de large, a fait son nid entre les bâtiments ocres, roses, qui rappellent l’Italie, le sud. Après la gigantesque Tornade de papier conçue par Alexis Mérat et Domitille Martin qui avait trouvé refuge, l’an passé, sous l’immense verrière, c’est donc le Kraken, un monstre mythologique qui, après six semaines de chantier, a surgi des profondeurs des eaux pour faire des SUBS, « the place to be arty » estivale de la capitale des Gaules. Composée de 1000 m² de plaquettes de contre-plaqué recyclées, cette créature architecturale, dont la charpente est semblable à celle d’une cathédrale éphémère, a été imaginée par le collectif syrien UV lab, qui réunit en son sein trois artistes visionnaires, Khaled Alwarea, Mike Shnsho et Layla Abdulkarim

Maintenant, on ambiance

Le KRAKEN, Revei lDu Kraken © Marianne Cuomo - Collectif Des Flous Furieux

Durant toute la saison estivale, dans le cadre du Kraken, les SUBS proposent une centaine de rendez-vous artistiques, afin de permettre aux Lyonnais de découvrir de jeunes artistes, des performeurs, des musiques d’ailleurs, des groupes d’aujourd’hui et de pratiquer les arts vivants. Après le DJ set de Le Frit, dont l’univers musical mêle ambient et électroacoustiques aux rythmes syncopés afro-latins, et la performance visuelle de Khaled Alwarea, Mike Shnsho et artistes d’UV LaB qui ont réveillé la structure mercredi 4 mai au soir, différentes activités vont jusqu’au 27 juillet faire vibrer la bête et son environnement. 

En quête d’ailleurs

 g r oo v e de Soa Ratsifandrihana  © Lara Gasparotto

Pour ces premiers jours de festivité, l’accent est mis sur l’orient. En fin d’après-midi, l’artiste libanaise Yara Boustany présente une étape de création très prometteuse de son prochain spectacle, La vallée du sommeil. Puis, la danseuse et chorégraphe franco-malgache, Soa Ratsifandrihana invite avec g r oo v e, sa première pièce performative, à questionner la notion de temps, de lenteur, à mixer les styles et les écritures chorégraphiques, quitte à se perdre quelque peu au long cours. Sa présence lumineuse, son sourire éclatant, suffisent à séduire. La jeune artiste irradie la scène installée sous la verrière. Enfin, pour clôturer cette belle journée, le producteur Zeid Hamdan revisite avec deux troublantes chanteuses, les standards du répertoire libanais, syrien et arabe avec son projet Abaya Road. Un pur moment de musique, de détente et de swing !

Olivier Frégaville-Gratian d’amore – Envoyé spécial à Lyon 

Le Kraken
Les SUBS

8 bis Quai Saint-Vincent
69001 Lyon

Crédit © Mike Shnsho, © Marianne Cuomo – Collectif Des Flous Furieux & © Lara Gasparotto

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut