Silêncio de Guilherme Gomes et Cédric Orain Teatro Nacional D. Maria II © Filipe Ferreira

Silêncio, le cadavre exquis du duo Orain – Gomes

Au Teatro Nacional D. Maria II à Lisbonne, avant de venir s’installer à la tempête, Cédric Orain et Guilherme Gomes questionnent notre rapport au silence, à travers une pièce kaléidoscopique, né du fruit de leur collaboration. Entremêlant le portugais et le français, les deux artistes signent un spectacle délicat et poétique où plane l’ombre de Beckett.

En ce début octobre, c’est l’été à Lisbonne. Pas un nuage à l’horizon, le ciel est bleu azur. Le soleil brille. L’air est chaud. Seul un petit vent venu du Tage rafraichit l’atmosphère. Devant le Teatro Nacional D. Maria II, immense bâtisse blanche, située sur le Rossio, dans le cœur historique de la vieille ville, un petit nombre d’habitués attendent l’ouverture des portes, d’autres se promènent dans les allées de la libraire ou sont attablés au bar. Après des mois de restrictions sanitaires, la vie reprend pour les lisboètes. Les visages se détendent, mais la prudence est de mise. Les masques sont sur le visage, les consignes sont respectées à la lettre. 

Un studio au paradis

 Silêncio de Guilherme Gomes et Cédric Orain
Teatro Nacional D. Maria II © Filipe Ferreira

Dans les hauteurs du théâtre, au quatrième étage exactement, une petite salle d’un peu moins de cent places sert d’écrin ouaté à la dernière création de Cédric OrainSilêncio, une pièce écrite à quatre mains avec l’artiste portugais Guilherme Gomes. C’est au Japon, lors d’un festival de théâtre, que la rencontre a eu lieu. L’un est timide, l’autre plus volubile, mais une pudeur, une forme de distance, les réunit. Très vite, l’envie de travailler ensemble apparaît. Après un certain nombre de discussions, de conversations, le silence, cher aux deux dramaturges, s’impose comme sujet de leur projet commun. Entremêlant leurs deux langues, le français et le portugais, ils tissent à la manière d’un cadavre exquis, une œuvre sur les différentes raisons qui poussent des êtres à ne plus prononcer mots, à chérir l’absence de bruit, de paroles comme la plus précieuse des marchandises. 

Un quintet de comédiens virtuoses

 Silêncio de Guilherme Gomes et Cédric Orain
Teatro Nacional D. Maria II © Filipe Ferreira

Dans un décor blanc, épuré, immaculé, cinq interprètes – Tânia AlvesTeresa Coutinho,Guilherme GomesJoão Lagarto et Marcello Urgeghe – imposent le silence comme le grand gagnant d’un certain nombre de situations vécues en entreprise, entre amis ou dans le cercle familial. Processus de défense, armure face à l’autre, paradis perdu dans un monde de vacarme, de brouhaha permanent, l’absence de mot, de bruit devient délicatesse, blessure ou violence. Jeu habité, dirigé au cordeau, les deux comédiennes et les trois comédiens happent l’attention, d’un geste mutique, d’une expression du visage, d’yeux au bord des larmes, d’un tremblement de lèvres et nous entraînent sur cette ligne de crête des relations humaines où une parole, qui ne viendra jamais, pourrait tout changer. 

Une écriture à quatre mains

 Silêncio de Guilherme Gomes et Cédric Orain
Teatro Nacional D. Maria II © Filipe Ferreira

Conjuguant leur art, entremêlant leurs plumes, jusqu’à ne plus savoir qui a écrit quoi, Cédric Orain et Guilherme Gomes ne cherchent pas à imposer un point de vue, affirmer une idée, mais bien à questionner le public sur toutes les variations, les tonalités du silence, sur tout ce qu’il peut révéler d’un être, du lien avec l’autre, avec les autres. En cosignant Silêncio, les deux artistes invitent à un voyage vers des terres qu’on refuse souvent de visiter, d’explorer de peur d’en comprendre trop lucidement les reliefs, les gouffres, les hostiles paysages, ou de mal en interpréter la topologie. 

Après Lisbonne, la création bilingue franco-Portugaise de ce duo étonnement gémellaire posera ses valises mi-octobre à la Tempête, puis en février prochain au Phénix, scène nationale de Valenciennes dans le cadre du festival Le Cabaret des Curiosités et enfin en avril à la Maison de la Culture d’Amiens. Autant de dates, pour tenter l’expérience du silence et de ce qu’il révéle de nos personnalités.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Lisbonne

Silêncio de Guilherme Gomes et Cédric Orain
Teatro Nacional D. Maria II
Praça Dom Pedro IV
1100-201 Lisboa
Portugal
jusqu’au 10 octobre 2021
Durée 1h10

Tournée 
Du 14 au 24 octobre 2021 au Théâtre de la Tempête, Paris
les 24 et 25 février 2022 au Phénix, scène nationale Valenciennes pôle européen de création, dans le cadre du festival Le Cabaret des Curiosités
26 mars 2022  au Convento São Francisco, Coimbra, Portugal
5 et 6 avril 2022 à la Maison de la Culture d’Amiens, Pôle européen de création et de production

Mise en scène de Guilherme Gomes et Cédric Orain
avec Tânia Alves, Teresa Coutinho, Guilherme Gomes, João Lagarto, Marcello Urgeghe 
scénographie, vidéo de Pierre Nouvel 
lumières de Bertrand Couderc 
musique de Marion Cros 
costumes d’Ângela Rocha 
traduction de Carina Amaral dos Santos

Crédit photos © Filipe Ferreira

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut