PUPO DI ZUCCHERO - LA FESTA DEI MORTI - LA STATUETTE DE SUCRE Texte, mise en scene et costumes Emma Dante, Librement inspire du Conte des contes de Giambattista Basile Sculptures Cesare Inzerillo, Lumiere Cristian Zucaro, Avec Tiebeu Marc-Henry Brissy Ghadout, Sandro Maria Campagna, Martina Caracappa, Federica Greco, Giuseppe Lino, Carmine Maringola, Valter Sarzi Sartori, Maria Sgro, Stephanie Taillandier, Nancy Trabona. Christophe Raynaud de Lage

Le vent sicilien d’Emma Dante souffle sur Avignon

En cette dernière semaine du festival d’Avignon, Emma Dante donne une belle et détonante impulsion à une 75e édition en manque de chair, de souffle. Curieuse du monde, de ses petites comme de ses grandes tragédies, l’artiste palermitaine poétise, entre rêve et cauchemar, l’amour, la maternité, la vie et la mort, et signe deux créations éblouissantes autant que différentes. 

Le soleil brille à son zénith. Devant le gymnase du Lycée Mistral, les festivaliers se pressent en nombre. Tout le monde veut voir les deux dernières créations de l’artiste sicilienne, qui avait marqué les esprits, il y a de cela trois ans, avec son déroutant et prenant Besti di scena, qui mettait l’humanité face à sa crue nudité. Autre temps, autre sujet, après plusieurs mois d’impossiblité de présenter ses œuvre, Emma Dante revient à Avignon en force avec deux propositions très différentes, l’une sur la maternité, l’autre sur la manière qu’ont les vivants de célébrer les morts. 

Mères de substitution
MISERICORDIA Texte et mise en scene Emma Dante, Lumiere Cristian Zucaro, Avec Italia Carroccio, Manuela Lo Sicco, Leonarda Saffi, Simone Zambelli. ©. Christophe Raynaud de Lage

Sur une scène nue, trois femmes tricotent à un train d’enfer. Les cliquetis des aiguilles servent de bande-son hypnotique. À leurs côtés, Arturo, un jeune homme, un peu simplet, fait mille facéties. Né prématuré, « l’imbécile », comme elles le nomment affectueusement, est comme leur fils de substitution. Quand sa mère, une amie, une prostituée comme elles – un striptease fou et débridé le laisse imaginer – , est morte sous les coups répétés de son amant, elles l’ont pris sur leurs ailes. De leur gouaille, de leur franc parler, elles tentent de le protéger du monde hostile des hommes. La charge devient trop lourde, lui trop grand, il est temps de le mettre en institution. 

Une irrévérencieuse trinité 
manifesto MISERICORDIA di Emma Dante. Foto © Masiar Pasquali

Infernal, feu follet, enfant hyperactif, Arturo (extraordinaire Simone Zambelli) danse à se désarticuler le corps, court, joue sans jamais s’arrêter. Il ne connaît aucune limite, patauge dans les poubelles de plastique, s’amuse d’un rien. Face à lui, Italia CarroccioManuela Lo Sicco et Leonarda Saffi se mettent en colère, jamais longtemps, font des pantomimes, tentent par leurs grimaces, leur âpreté d’apparence de le calmer, de le canaliser. Refusant de se l’avouer, elles l’aiment ce garçon recueilli et non désiré. Avec habilité, ingéniosité et son sens aigue d’un esthétisme lucide, Emma Dante nous embarque dans cette fable tragique, hyperréaliste en lui insufflant de la poésie, de la beauté brute. Sorte de portrait kaléidoscopique de femmes perdues dans la misère et la pauvreté des rues sombres de Palerme, Misericordia saisit les cœurs, touche juste et éblouit par la puissance radicale du geste simple et engagé d’une artiste éblouissante. 

La fête des morts 
PUPO DI ZUCCHERO - LA FESTA DEI MORTI - LA STATUETTE DE SUCRE Texte, mise en scene et costumes Emma Dante, Librement inspire du Conte des contes de Giambattista Basile Sculptures Cesare Inzerillo, Lumiere Cristian Zucaro, Avec Tiebeu Marc-Henry Brissy Ghadout, Sandro Maria Campagna, Martina Caracappa, Federica Greco, Giuseppe Lino, Carmine Maringola, Valter Sarzi Sartori, Maria Sgro, Stephanie Taillandier, Nancy Trabona. © Christophe Raynaud de Lage

Un peu moins de trois heures plus tard, c’est à une autre réalité que nous convie la metteuse en scène sicilienne. Cette fois, il n’est pas question de parler du quotidien, du temps présent. C’est aux survivants et à ceux que l’on pleure qu’elle dédie Pupo di Zucchero – La Festa dei morti. Sur scène, un vieil homme, dernier vivant de sa lignée, tente désespérément de faire lever une patte, celle qui une fois cuite servira d’offrandes aux morts. Il n’est plus bien vaillant. Chaque respiration semble être une souffrance. Chaque minute de plus, semble l’entraîner un peu plus vers la tombe. Face à cette fatalité imminente, un cortège de fantômes vient accompagner ses derniers instants sur terre. 

Le bal des morts  
PUPO DI ZUCCHERO - LA FESTA DEI MORTI - LA STATUETTE DE SUCRE Texte, mise en scene et costumes Emma Dante, Librement inspire du Conte des contes de Giambattista Basile Sculptures Cesare Inzerillo, Lumiere Cristian Zucaro, Avec Tiebeu Marc-Henry Brissy Ghadout, Sandro Maria Campagna, Martina Caracappa, Federica Greco, Giuseppe Lino, Carmine Maringola, Valter Sarzi Sartori, Maria Sgro, Stephanie Taillandier, Nancy Trabona © Christophe Raynaud de Lage
.

Au fil d’un récit fragmenté, d’histoires de famille, père, mère, sœurs, cousins, se rappellent aux bons souvenirs du vieil homme. S’inspirant librement du Conte des contes de Giambattista Basile, Emma Dante signe une œuvre baroque où s’enchaîne magistralement une succession de tableaux tous plus beaux, plus poétiques, plus burlesques les uns que les autres. D’une anecdote, elle construit une épopée, d’une petite bêtise, un conte granguignolesque. Conjuguant les langues, les arts, elle invite à découvrir une tradition ancestrale de son île, un lieu des plus pittoresques de Palerme, ses étonnantes catacombes. 

Porté par une troupe fabuleuse de comédiens et de danseurs, Pupo di Zucchero – La Festa dei morti est une fresque théâtrale hallucinante et puissante, un hymne à la vie flamboyant, un poème noir, cocasse à la beauté sidérante.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Misericordia d’Emma Dante
Festival d’Avignon
Gymnase du Lycée Mistral
20 boulevard Raspail
84000 Avignon
jusqu’au 23 juillet 2021 à 15h

Tournée
Du 2 au 3 octobre 2021, Thionville – NEST
Du 10 au 20 novembre 2021, Villeurbanne – Théâtre National Populaire (TNP)
Du 7 au 10 décembre 2021, Montpellier – Théâtre des 13 Vents
Du 12 au 13 janvier 2022, Marseille – LE ZEF  
Du 2 au 3 février 2022, Rouen – CDN de Normandie 

Le 1 mars 2022, Montbéliard – MA scène nationale – Pays de Montbéliard 

Avec Italia Carroccio, Manuela Lo Sicco, Leonarda Saffi, Simone Zambelli
Texte et mise en scène d’Emma Dante 
Lumière Cristian Zucaro

Production et diffusion Aldo Miguel Grompone
Surtitrage Franco Vena
Traduction en français pour le surtitrage Juliane Regler
Surtitrage Franco Vena

Pupo di Zucchero – La Festa dei morti d’Emma Dante
Festival d’Avignon
Gymnase du Lycée Mistral
20 boulevard Raspail
84000 Avignon
jusqu’au 23 juillet 2021 à 19h

Tournée
Du 7 au 17 octobre 2021, Palerme – Teatro Biondo Palermo
Du 10 au 12 mars 2022, Toulon – Châteauvallon – Le Liberté, scène 
Le 15 mars 2022, Château-Arnoux-Saint-Auban – Théâtre Durance
Du 18 au 20 mars 2022 Marseille – La Criée 
Du 25 au 26 mars 2022Antibes – Anthéa – Antipolis

Avec Tiebeu Marc-Henry Brissy Ghadout (Pasqualino), Sandro Maria Campagna (Pedro), Martina Caracappa (zia Rita), Federica Greco (Primula), Giuseppe Lino (Papà), Carmine Maringola (il Vecchio), Valter Sarzi Sartori (zio Antonio) , Maria Sgro (Viola), Stephanie Taillandier (Mammina), Nancy Trabona (Rosa)
Texte et mise en scène Emma Dante
Librement inspiré du Conte des Contes de Giambattista Basile
Sculpture de Cesare Inzerillo
Lumière de Cristian Zucaro
Costumes d’Emma Dante
Assistanat costumes – Italia Carroccio
Traduction en français pour le surtitrage Juliane Regler
Surtitrage Franco Vena
Assistante de production Daniela Gusmano

Crédit photos © Christophe Raynaud de Lage, © Masiar Pasquali

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut