Urgence de la Compagnie HKC. Biennale de la danse. Amala Dianor. © Blandine Soulage

Urgence, le délicat et exalté cri de vie de la compagnie HKC

Dans le cadre de la Biennale de la Danse de Lyon, et avant de pouvoir fouler les planches de Chaillot, la compagnie HKC, cofondée par le duo Antoine Colnot et Anne Rehbinder, donne la parole à cinq jeunes artistes lyonnais issus des quartiers, qui ont la rage au ventre, la furieuse envie de vivre, de danser. Guidés par Amala Dianor, ils habitent le plateau, font vibrer les murs et touchent au cœur par leur belle sincérité, leur détonante énergie. 

A Saint-Fons, à quelques encablures du centre de Lyon, le théâtre Jean Marais sort de sa torpeur après plusieurs mois de fermeture. En ce vendredi soir d’orage, particulièrement étouffant, la salle de spectacle accueille, pour une soirée exceptionnelle, Urgence de la compagnie HKC, en partenariat avec la Biennale de la danse. Dans le foyer, une petite centaine de personnes attendent avec impatience de pouvoir enfin voir du vivant. 

Cinq jeunes dans le vent
Urgence de la Compagnie HKC. Biennale de la danse. Amala Dianor. © Blandine Soulage

Le plateau est nu. Une musique d’ambiance ronronne dans les baffles. L’un après l’autre les cinq danseurs – Marwan Kadded, Freddy Madodé, Mohamed Makhlouf, Elliot Oke et Karym Zoubert – investissent l’espace. Ils s’étirent, s’échauffent, posent une serviette là, une gourde d’eau ici. Un geste, un regard, il y a entre eux une complicité, une connivence palpable qui irradie bien au-delà du spectacle. Et pour cause, certains se connaissent depuis le collège. Ils ont grandi ensemble, ont découvert le hip hop avec la même fougue, le même désir de jeter leur corps dans la bataille, d’exprimer rage, énergie vitale, souffle d’humanité. Imperceptiblement, on entre dans leur monde. Tous s’accordent sur les mêmes pas, la même rythmique. Ils ne font plus qu’un. 

Danse sous influence

Le son monte, la partition imaginée par Olivier Slabiak devient enveloppante, envoûtante. Elle semble envahir les corps des cinq artistes, les habiter. Euphorie frénétique, ils se donnent à mille pour cent. La danse est pour eux nécessaire, essentielle, indispensable. Canalisée délicatement par Amala Dianor, leur rage devient respiration, flow, mouvements emportant les spectateurs au plus près de cette passion vibrante et de cette flamme partagée. Tout est maitrisé, chaque geste est parfaitement étudié, sculpté. Le lâcher prise avec le réel gris est dans leur tête, dans l’énergie qu’ils dépensent sans compter. 

Des mots pour des maux
Urgence de la Compagnie HKC. Biennale de la danse. Amala Dianor. © Blandine Soulage

En leur donnant la parole, l’autrice Anne Rehbinder et le metteur en scène Antoine Colnot offrent à ces cinq danseurs la possibilité de sortir des quartiers sans pour autant oublier d’où ils viennent. Ainsi, les mots, les réflexions, le regard réprobateur parental, la mort d’une mère sont au cœur de cette pièce chorégraphique. Ils en sont le moteur invisible, la force constitutive. Ils viennent donner à chaque mouvement une densité incroyable, une raison de vivre. Depuis le temps des « battles » de rue à la sortie du lycée a passé, la danse leur a ouvert les portes, donner un métier, un but sans pour autant changer qui ils sont, d’où ils viennent. 

Conquis par ce quintet plein de fougue, de verve, le public debout salue la performance, le parcours franchi. Leur astre ne fait que commencer à briller, dans quelques jours il devrait irradier la salle Gémier de Chaillot. Souhaitons à ces cinq artistes de continuer à dispenser ce feu sacré qui les anime et qui fait du bien, qui revigore.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Lyon

Urgence de la Compagnie HKC. Biennale de la danse. Amala Dianor. © Blandine Soulage

Urgence de la Compagnie HKC
Spectacle soutenu par la Maison de la Danse de Lyon
Biennale de la Danse 2021
1er et 2 juin 2021 à l’Espace Albert Camus, Bron
4 juin au Théâtre Jean Marais, Saint-Fons

Reprise
Du 24 au 26 juin 2021 à Chaillot – Théâtre national de la Danse 

Direction artistique : Antoine Colnot & Anne Rehbinder
Chorégraphe invité – Amala Dianor
Metteur en scène – Antoine Colnot
Autrice – Anne Rehbinder

Avec Marwan Kadded, Freddy Madodé, Mohamed Makhlouf, Elliot Oke, Karym Zoubert
Musique d’Olivier Slabiak
Lumière et scénographie de Laïs Foulc

Crédit photos © Blandine Soulage

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut