Jules Sagot © Édouard Caupeil

Les instantanés de Jules Sagot

À l’affiche de Mithridate de Racine, mis en scène par Eric Vigner, qui annonce la réouverture du TNS, ce 31 mai 2021, Jules Sagot donne la réplique à Thomas Jolly, Stanislas Nordey et Jutta Johanna Weiss. Sorti de l’éstba en 2013 et connu pour son rôle de Sylvain Ellenstein dans la série Le Bureau des Légendes diffusée sur Canal+, le jeune comédien est un membre actif du Collectif des Bâtards dorés aux côtés de  Romain Grard, Lisa Hours, John Kaced, Christophe Montenez de la Comédie-Française, Manuel Severi et Lucien Valle et prépare en parallèle une reprise de Cent Millions qui tombent.

Stanislas Nordey et Jules Sagot Dans Mithridate de Jean Racine Mis en Scène par Eric Vigner © Jean Louis Fernandez

Quel est votre auteur de théâtre préféré ? 
Je n’en ai pas.

Quel auteur aimeriez-vous jouer ?
Paul Claudel

Quel roman rêveriez-vous de voir adapter au théâtre ?
La nouvelle justine du Marquis de Sade dans un Epahd. Mais en drôle. 

Avec quel metteur en scène voudriez-vous travailler ? 
À l’exception des gens que je connais ou fréquente, Jonathan Capdevielle ou Pierre Meunier.

Si vous deviez jouer dans un Boulevard, quel serait-il ?
100 millions qui tombent de Georges Feydeau.

Si vous deviez jouer dans une tragédie, quelle serait-elle ?
Polyeucte de Pierre Corneille.

Quel artiste a été pour vous une révélation ?
Fernando Pessoa, Marguerite Duras et Lionel Messi. 
J’aime beaucoup être témoin d’un génie qui semble en dépasser les détenteurs. 
Un auteur dont j’ai oublié le nom, écrivait à peu près, à propos de Marguerite Duras : « Si elle avait conscience de la violence de ce qu’elle écrit elle se pendrait ». 
Je retrouve ça chez les trois. Comme touchés par la grâce, malgré eux. 
Et ça me fait croire à plus grand que moi-même. 
Je me sens délesté d’un libre-arbitre et apaisé par là même.

Thomas Jolly et Jules Sagot Dans Mithridate de Jean Racine Mis en Scène par Eric Vigner © Jean Louis Fernandez

Dans les musiques que vous écoutez laquelle vous inspire ou vous fait penser à une pièce de théâtre ?
Karlheinz Stockhausen. J’écoute rarement. Je me garde précieusement les écoutes. Lorsque je me sens en panne d’intelligence je mets sa musique. 

Quel film aimeriez-vous voir adapter au théâtre ?
The game David Fincher.

Y-a-t-il un romancier que vous verriez bien écrire une pièce ?
Actuellement non, aucun ne me vient à l’esprit. 
Chaque fois que j’ai lu des pièces de romanciers je ne les ai pas aimés. 
J’en ai lu peu cela dit, c’est donc plus à mettre sur le dos de mon ignorance qu’autre chose. Mais ça ne me donne pas envie. 
Je fais une grosse différence entre les deux. 

Y-a-t-il un personnage de fiction que vous rêveriez d’incarner ?
Fantomas

Y-a-t-il un personnage historique que vous rêveriez d’interpréter ?
Goebels ou Castoriadis dans une série biopic.

Quelle salle a votre préférence ?
Je ne sais pas, ça dépend du projet. A priori au-delà de 400 places je trouve ça trop grand. 

Cent millions qui tombent du Collectif Les Bâtards dorés d’après l’œuvre de Georges Feydeau  © Oscar Chevillard

Quel serait votre partenaire idéal ?
Quelqu’un qui sait, et me modifier, et se faire modifier par moi. 
Qui m’offre un partage et un oubli.

Quel personnage de l’autre sexe aimeriez-vous incarner ? 
Jeanne D’Arc

Y-a-t-il des rôles que vous avez toujours refusé de faire ? 
Non.

La pièce que vous auriez aimé voir et avec qui aux commandes et sur scène ?
BOOBA de Romeo Castelucci.

Olivier Fregaville-Gratian d’Amore

Mithridate Jean Racine
Mise en scène et scénographie
 Éric Vigner
Avec Thomas Jolly,Philippe Morier-Genoud, Stanislas NordeyJules SagotYanis Skouta, Jutta Johanna Weiss

Au TNS du 31 mai au 8 juin 2021.

Tournée
Du 22 au 25 juin 2021 à la Comédie de Reims – Centre dramatique national
Les 9 et 10 février 20222 à La Comédie de Valence – Centre dramatique national Drôme-Ardèche
Les 22 et 23 février 22 au Théâtre Saint-Louis, Pau

Cent millions qui tombent du Collectif Les Bâtards dorés d’après l’œuvre de Georges Feydeau 
ThéâtredelaCité 

Crédit photos © Edouard Caupeil, © Jean-Louis Fernandez et © Oscar Chevillard

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut