Pauline Cheviller © Pauliine Cheviller

Les instantanés de Pauline Cheviller

Fantôme aimée dans Balthazar sur TF1, Pauline Cheviller fait ses armes au théâtre sous la direction d’Ivo von Hove ou de Peter Stein. En attendant de retrouver les planches, la comédienne s’est laissée prendre au jeu des Instantanés.

Objet © Pauline Cheviller

Quel est votre auteur de théâtre préféré ?
Anton Tchekhov, Jean Racine, Samuel Beckett et Angelica Liddell pour son coté mystique, son introspection des secrets en profondeurs 

Quel auteur aimeriez-vous jouer ?
J’aimerai tous les jouer . Tout cela ! 

Quel roman rêveriez-vous de voir adapter au théâtre ?
L’art de la joie ! Sans doute ! Quel parcours de femme ! Salina de Gaudé aussi . Le mythe de Perséphone réadapté spécialement pour le théâtre, ce serait merveilleux. Jules et Jim , dans une version contemporaine ! Ce serait fabuleux aussi. 

Avec quel metteur en scène voudriez-vous travailler ?
Peter Sellers, mon maître d’âme et de coeur. Ivo Van Hove, avec qui j’ai déjà eu l’occasion de travailler. Au ciné, je pense à Nicole Garcia, à Robert Guédiguian, à Fabienne Berthaud, entre autres….. Tom Volf, aussi.

Si vous deviez jouer dans un Boulevard, quel serait-il ?
 Euh…. le boulevard du Crépuscule ?! 😄😁😁… avec Gloria Swanson entre autres… 

Si vous deviez jouer dans une tragédie, quelle serait-elle ?
La traviata de Verdi . Tiens ! Autre bonne idée , à réadapter au théâtre ! Et puis tout Racine, en tragédie, de quoi faire. Que des pépites. 

Quel artiste a été pour vous une révélation ?
La Callas, Barbara, Maria Casarès et Camus…. faut que je m’arrête… 

Dans les musiques que vous écoutez laquelle vous inspire ou vous fait penser à une pièce de théâtre ?
Lily passion de Barbara, ou un tube de Léo Ferré. 

Livre © Pauline Cheviller

Quel film aimeriez-vous voir adapter au théâtre ?
Mauvais sang de Leos Carax !!!! Sans aucun doute ! Les films de Bergman… La maman et la putain de Jean Eustache… Vol au dessus d’un nid de coucou , PersonaSolaris de Tarkovski , Melancholia de Lars von Trier … The Fountain de Darren Aronofsky , certes c’est un un peu ambitieux, mais cela promet un gros travail de réappropriation, qui n’est pas inintéressant :)… les films de Godard aussi… une femme est une femmeVivre sa vie (déjà fait d’ailleurs. Le cinéma de Cassavetes, de Fassbinder , évidemment … 

Y-a-t-il un romancier que vous verriez bien écrire une pièce ?
Virginia Woolf , Clarissa Pinkola Estè ou Gwenaëlle Aubry 

Y-a-t-il un personnage de fiction que vous rêveriez d’incarner ?
Modesta dans L’art de la joie, Mélisande de Pelléas et Mélisande, pour la profondeur mystérieuse qui la dépasse, Lady Chatterley pour sa sublime pureté. Scarlett O’hara, sublime dans sa complexité triomphante. Mais aussi Dracula… 

Y-a-t-il un personnage historique que vous rêveriez d’interpréter ?
Jeanne D’arc, Colette , Simone Veil ou Marilyn Monroe ! 

Quelle salle a votre préférence ?
le Salon : tapis , canapé , respirer , contempler, … rêver peut être … 

Quel serait votre partenaire idéal ?
celui qui roule à la même vitesse, que ça aille vite et si on tombe, on se relève, on tombe, on se relève, c’est la vie, ensemble on a de moins en moins peur …! 

Pauline Cheviller @ DR

Quel personnage de l’autre sexe aimeriez-vous incarner ?
Belmondo ;)… dans ses débuts … Hamlet :)…. Napoléon ! Le clown lunaire de Denis Lavant , Beckett…

Y-a-t-il des rôles que vous avez toujours refusé de faire ?
Des rôles où vraiment je ne voyais rien d’interessant, rien à y mettre de moi, que je ne comprenais franchement pas …

La pièce que vous auriez aimé voir et avec qui aux commandes et sur scène ?
Lily Passion de Barbara avec Barbara et Gerard Depardieu. La chevauchée sur le lac de Constance de Peter Handke, mise en scène de Claude Régy avec Seyrig , Depardieu, Moreau, Frey et Lonsdale !!! Que des bêtes !!! 
Pélleas et Mélisande, misz en scène par Eric Ruf à l’opéra avec la merveilleuse Patricia Petibon, Chéreau au travail… Chéreau, j’aurais aimé travailler avec lui … Casarès sur une pièce de Camus aussi ! A l’ancienne; les acteurs à l’ancienne; avec les voix , les corps et l’âme , au service de l’oeuvre, au service de quelque chose de bien plus grand qu’eux même, et qui les dépasse … 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Le misanthrope ou l’atrabilaire amoureux de Molière, mise en scène de Peter Stein
Théâtre Libre 

Vu du pont d’Arthur Miller, mise en scène d’Ivo Van Hove
Ateliers Berthier – Théâtre de l’Odéon

Crédit photos © Pauline Cheviller

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut