Clémentine Verdier © Clémentine Verdier

Les instantanés de Clémentine Verdier

Courtisane fatale et accorte dans La double inconstance de Marivaux, mis magnifiquement en scène par Galin Stoev, Clémentine Verdier tourne actuellement, à Bruxelles, la saison 3 Des Engagés. Entre deux prises, elle a pris le temps de se frotter aux instantanés.

Vue Canal © Clémentine Verdier

Quel est votre auteur.rice de théâtre préféré ?
Strindberg. Mais c’est vraiment criminel de n’en citer qu’un !…

Quel.le auteur.rice aimeriez-vous jouer ?
Lars Noren. Par exemple, je suis fan de La Veillée. Ca va au fond des choses… et puis Noren, en fait, c’est tellement drôle !

Quel roman rêveriez-vous de voir adapter au théâtre ?
De la SF : Philip K. Dick par exemple. Il y a encore trop peu de SF au théâtre. 

Avec quel.le metteur.euse en scène voudriez-vous travailler ? 
Mais quelle horrible question, il y en a tant dont j’adore le travail !!… Réponse courte, mais paritaire : Jean-François Sivadier et Pauline Bureau.

Si vous deviez jouer dans un Boulevard, quel serait-il ? 
Une comédie féministe, bien sûr ! 😉

Si vous deviez jouer dans une tragédie, quelle serait-elle ?
Une tragédie pleine de passions. Médée de Sénèque par exemple.

Quel.le artiste a été pour vous une révélation ?
Nada Strancar, qui m’a donné envie de faire du théâtre. 

Dans les musiques que vous écoutez laquelle vous inspire, vous font penser à une pièce de théâtre ?
Je dirais Chopin, qui me met en joie et me fait rêver. Sinon, avant de jouer, j’écoute des musiques bien dynamiques qui me donnent envie de danser, afin d’être bien réveillée, enthousiaste, et donc disponible. Je m’emplis d’énergie positive, quel que soit le registre du spectacle, c’est quasi un rituel.

Quel film aimeriez-vous voir adapter au théâtre ?
Du Cassavetes. Une Femme sous influence par exemple. 

Y a-t-il un.e romancier.ère que vous verriez bien écrire une pièce ?
Alors je ne l’imagine pas du tout, pourtant j’adorerais : Virginie Despentes. 

Y-a-t-il un personnage de fiction que vous rêveriez d’incarner ?
Il y en a tant ! Marthe, Blanche Dubois, et, naturellement, encore et toujours, Mademoiselle Julie !!!

vue Buttes Chaumont © Clémentine Verdier

Y-a-t-il un personnage historique que vous rêveriez d’interpréter ?Olympe de Gouge, peut-être ? Gisèle Halimi sinon… Plus tard, Simone Veil et Marguerite Duras. 

Quelle salle a votre préférence ?
J’avoue avoir un petit coup de cœur pour le cocon du Théâtre des Abbesses… Et suis toujours très émue par la grande salle du TNP et son public.

Quel.le serait votre partenaire idéal.e ?
Barbara Sukowa ! Avec Phoebe Waller-Bridge ! Et Mia Farrow ! J’attends les répets avec impatience !…

Quel personnage de l’autre sexe aimeriez-vous incarner ?
Tellement de rôles d’hommes m’ont toujours fait rêver !!! Ruy Blas, André del Sarto, Zucco, Treplev… Mais, si je dois n’en garder qu’un, je dirais… allez… l’infâme Don Juan !!!

Y a-t-il des rôles que vous avez toujours refusé de faire ?
Des rôles qui, dès le départ, ne m’inspirent pas. Il faut aimer son personnage, avoir envie de le défendre, sinon le désir est contrarié, c’est trop douloureux.

La pièce que vous auriez aimé voir et avec qui aux commandes et sur scène ?
J’aurais aimé voir le Mademoiselle Julie de Mathias Langhoff, dont on m’a toujours dit que c’était… « extraordinaire ». 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


La Double Inconstance de Marivaux. Mise en scène de Galin Stoev. avec Clémentine Verdier © Marie Liebig

La Double inconstance de Marivaux 
Pièce créée en Novembre 2019 et en tournée dès que les règles sanitaires le permettront
ThéâtredelaCité – La salle
1, rue Pierre Baudis
31000 Toulouse
Durée 2h00 environ 


Mise en scène de Galin Stoev assisté de Virginie Ferrere
Spectacle produit par le ThéâtredelaCité 
Avec Léo Bahon, Maud Gripon, Eddy Letexier, Thibaut Prigent, Mélodie Richard, Clémentine Verdier & Thibault Vinçon 
Scénographie d’Alban Ho Van 
Vidéo d’Arié van Egmond 
Lumières d’Elsa Revol 
Son, musique de Joan Cambon 
Costumes de Bjanka Adžić Ursulov 

crédit photos © Clémentine Verdier & © Marie Liebig

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut