© Masiar Pasquali

« Re Chicchinella », la nouvelle fable jubilatoire d’Emma Dante

Accueillie au Printemps des Comédiens avant d’entamer une tournée française la saison prochaine, la metteuse en scène italienne présente sa dernière pièce au Théâtre Jean-Claude Carrière à Montpellier.

Le roi de Naples souffre et c’est toute la cour qui s’en émeut. Non pas que le souverain attire particulièrement l’empathie de son peuple ou de son entourage, mais disons qu’il a pour lui un atout qui lui vaut l’adoration du royaume. Alors qu’en pleine partie de chasse, il fut pris d’une envie de déféquer, il utilisa une poule qu’il pensait morte pour s’essuyer le derrière. Il ne s’attendait pas, alors, à ce que l’animal soit vivant et s’accroche à lui comme à la vie, engloutissant peu à peu ses entrailles sans jamais desserrer le bec. Durant ces quelques jours à faire corps commun, le roi se mit à pondre des œufs d’or qui firent la fierté et la fortune de Naples, tandis que le Roi Poule (“Re Chicchinella”), souffrant le martyr, n’attendait plus que sa propre mort.

Voici dans un maigre résumé le récit dont s’est inspirée Emma Dante pour sa dernière création. Issue d’un ouvrage dans lequel les contes s’enchâssent les uns dans les autres, cette fable, écrite par le poète italien Giambattista Basile au début du XVIIe siècle, rencontre ici l’univers absurde et jouissif de la metteuse en scène sicilienne. En imaginant tout un ballet autour de son Roi Poule, elle envahit son plateau nu d’une flopée d’extravagances, de caricatures et de clowneries pour développer une écriture aussi légère qu’exigeante. Sans faire de concession sur ce qu’elle souhaite mettre au plateau, Emma Dante propose avec Re Chicchinella un travail entier qui se transmet de la scène à la salle avec un bel élan de sincérité.

© Masiar Pasquali

Roi nu sous sa longue jupe noire, courtisanes et serviteurs dont les costumes semblent s’être disloqués et dont il ne reste plus que les armatures et les rembourrages… c’est dans un royaume aux ors bien émaillés que nous invite la metteuse en scène. Ici la royauté n’en a plus que le nom et les œufs pondus par le souverain semblent financièrement bienvenus.

De cette fable, qui a gardé dans son essence tout son esprit XVIIe, Emma Dante conçoit un récit visuel intemporel qui se délecte des outrances et des incongruités. Sous sa dramaturgie loufoque, Re Chicchinella prend aussi bien des airs de satire politique que d’allégorie sociétale et se reçoit, dans sa contemporanéité, comme une véritable bulle d’air. Dans ce grand cirque et en dépit des apparences, le souverain semble en effet être l’ultime représentant d’une espèce encore humaine douée de sentiments quand son entourage, lui, ne jure plus que par les titres, le paraître et les protocoles.

Oui, le théâtre d’Emma Dante est bien rôdé et sa mise en scène joue sans véritable effet de surprise. Pour autant, à l’inattendu, l’autrice et metteuse en scène préfère la rigueur esthétique et rythmique des tableaux qu’elle dessine et qui trouvent toute leur force dans le jeu généreux et précis de ses interprètes. Re Chicchinella s’amuse allègrement, et le public avec, de ce roi qui n’existe aux yeux du monde que par la poule qui l’habite et qui renfloue les caisses du royaume. Ainsi cette création renoue-t-elle, dans un contexte lourd qui ouvre peu à l’insouciance, avec un théâtre jubilatoire et (temporairement) salvateur.


Re Chicchinella d’Emma Dante
Printemps des Comédiens – Cité européenne du théâtre – Montpellier
Du 18 au 19 juin 2024
Durée 1h

Tournée
27 au 30 juin 2024 à l’Aranya Theatre Festival (Chine)
9 au 13 octobre 2024 aux Célestins –Théâtre de Lyon
15 au 18 octobre 2024 à La Comédie de Genève
7 au 17 novembre 2024 au Teatro di Napoli
5 décembre 2024 au Teatro Nuovo Giovanni da Udine
6 au 8 décembre 2024 au Teatro Stabile del Veneto, Venezia
11 au 15 décembre 2024 au Teatro Stabile del Veneto, Padova
19 au 22 décembre 2024 au Teatro Rossini, Pesaro
7 au 29 janvier 2025 à La Colline – Théâtre national, Paris
1 et 2 février 2025 au Teatro Kismet, Bari
13 au 16 février 2025 au Teatro Metastasio, Prato
18 février 2025 au Teatro Galli, Rimini
8 au 13 avril 2025 au Teatro Carignano – Turin

mise en scène d’Emma Dante
Avec Angelica Bifano, Viola Carinci, Davide Celona, Roberto Galbo, Enrico Lodovisi, Odette Lodovisi, Yannick Lomboto, Carmine Maringola, Davide Mazzella, Simone Mazzella, Annamaria Palomba, Samuel Salamone, Stéphanie Taillandier, Marta Zollet
Décors et costumes d’Emma Dante
Éclairage de Cristian Zucaro
Assistante costumes – Sabrina Vicari
Surtitres – Franco Vena
Traduction du texte en français :- Juliane Regler

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com