Nagasaki, l’errance délicate de deux solitudes

Nagasaki © Eva and Gadenne

L’adaptation de roman est devenue une forme théâtrale très prisée. Elles sont souvent à une voix, comme L’autre fille d’Annie Ernaux par Marianne Basler, L’usage du Monde de Nicolas Bouvier par Samuel Labarthe. Mais, elles se transforment aussi en pièce chorale, Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin, La chambre des merveilles de Julien Sandrel, Madame Ming d’Eric-Emmanuel Schmitt. Quant à Olivier Cruveiller, il s’est emparé avec esprit du roman d’Éric Faye, Nagasaki, ouvrage récompensé en 2010 par le Grand Prix du roman de l’Académie française. Le résultat est des plus convaincants.

Un homme se rend compte que des choses disparaissent de son réfrigérateur. Comme les fantômes n’existent pas, il mène l’enquête et découvre qu’une femme vit chez lui lorsqu’il est au travail. Pourquoi ? Qui est-elle ? Tiré d’un fait réel, cette fable possède les couleurs du Japon, pays où les silences en disent long et où le passé ne s’efface pas. Ces deux êtres solitaires avaient tout pour que leurs routes se fassent communes, pourtant chacun suivra un autre chemin.

La mise en scène d’Olivier Cruveiller et Barthélémy Fortier possède la beauté des estampes japonaises. L’histoire se déploie dans une scénographie imagée et raffinée. Tout comme dans les romans d’Haruki Marakami, nous sommes emportés dans un univers poétique où l’exploration de l’âme humaine est finement abordée. Dans une interprétation sans faille, Natalie Akoun, Nina Cruveiller, Olivier Cruveiller et le musicien Laurent Valero font ressentir toute la délicatesse et la beauté de ce conte qui parle de la solitude de ces cabossés de la vie qui ne trouvent plus leur place dans cette société où tout va trop vite.

Marie-Céline Nivière

Nagasaki d’Éric Faye.
Théâtre de l’Épée de bois
Cartoucherie – Route du Champ-de-Manœuvre

75012 Paris.
Du 5 au 15 janvier 2023.
Jeudi, vendredi, samedi à 21h, matinées samedi et dimanche à 16h30.

Durée 1h15.

Spectacle repris du 23 mars au 8 avril au 100 ecs (Paris 12).

Adaptation et mise en scène d’Olivier Cruveiller.
Collaboration artistique, mise en scène et scénographie de Barthélémy Fortier.
Avec Natalie Akoun, Olivier Cruveiller, Nina Cruveiller, Laurent Valero.
Musique de Laurent Valero.
Costumes de Natalie Akoun-Cruveiller.
Création technique de Nino Valette.

Crédit photo © Eva and Gadenne.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.