/

On ne quitte pas La chambre des merveilles

La chambre des merveilles © Frédérique Toulet

Au théâtre Actuel Avignon, Jean-Philippe Daguerre est tombé sous le charme du roman de Julien Sandrel. Son adaptation émeut aux larmes les festivaliers.

Disons-le tout de suite, le roman de Julien Sandrel appartient à la littérature Feel-Good. C’est-à-dire des livres qui aident à prendre de la distance avec des éléments tragiques de la vie. Des romans qui font du bien au moral et surtout qui se terminent toujours bien ! Ce best-seller raconte l’histoire d’un môme de 13 ans qui, après avoir été renversé par un camion, se retrouve dans le coma. Les médecins sont pessimistes. Sa mère décide alors, pour le stimuler, d’accomplir la liste de choses qu’il rêvait de faire et de les lui raconter.

La vie à tout prix
La chambre des merveilles © Frédérique Toulet

L’adolescence est une période autant compliquée pour les gamins que pour les parents ! Louis vient de tomber amoureux pour la première fois. Ça chamboule les hormones et la patience ! Il aimerait bien en parler avec sa mère qui n’a jamais le temps de l’écouter, toujours pressée ! Thelma se fait dévorer par le travail et surtout, par son désir, d’être l’antithèse de sa mère. Personnellement, ce sont ses rapports fille-mère, très bien perçus par l’adaptation de Daguerre, qui m’ont fortement touchée. Un miroir dans lequel beaucoup d’entre nous vont se retrouver ! L’accident de Louis va réparer cette mésentente et rapprocher ces deux femmes.

Comme on l’aime le duo formé par la formidable Magali Genoud (Thelma) et l’épatante Marie-Christine Letort (la mère). Dans une grande complicité, elles passent du rageur, je t’aime moi… non plus, au tendre, je t’aime comme tu es. Si elles ont des divergences de points de vue sur à peu près tout, elles s’accommodent dès qu’il est question de Louis. Il est l’homme de leur vie. Théophile Baquet est exceptionnel dans ce rôle ! La lignée des Baquet n’est pas près de s’éteindre. Ce jeune comédien ira loin !

Tous ensemble !
La chambre des merveilles © Frédérique Toulet

L’accident de son fils oblige Thelma à s’ouvrir, à réapprendre à s’occuper d’elle et ainsi des autres. Magali Genoud campe très solidement les transformations d’une femme qui s’était construit une carapace. Juliette Behar, Jean Aloïs Belbachir et Romain Lagarde, dans une grande justesse, incarnent les autres personnages qui vont contribuer au rétablissement de Louis. Comme elle est belle la scène du réveil !

Jean-Philippe Daguerre signe à nouveau un très beau spectacle. Son adaptation est judicieuse et efficace. Sa mise en scène l’est tout autant. Les tableaux s’enchaînent dans un tourbillon sans fin. Il sait raconter des histoires ! Il nous transporte, entre rires et larmes dans cette ode à la vie qui fait un bien fou !

Marie-Céline Nivière

La chambre des merveilles d’après le roman de Julien Sandrel.
Festival Avignon OffThéâtre actuel.
80, rue Guillaume Puy 84000 Avignon.
Du 7 au 30 juillet 2022 à 19h40, relâche les 10, 17, 24 juillet.
Durée 1h20.

Adaptation scénique et mise en scène de Jean-Philippe Daguerre.
Avec Théophile Baquet, Juliette Behar, Jean Aloïs Belbachir, Magali Genoud, Romain Lagarde, Marie-Christine Letort.
Assistant mise en scène Hervé Haine.
Décors de Juliette Azzopardi et Jean-Benoît Thibaud.
Lumières de Moïse Hill.
Costumes de Virginie H.
Musique de Cali et Olivier Daguerre.
Vidéo de Mathias Delfau.

Crédit photos © Frédérique Toulet

Print Friendly, PDF & Email

1 Comment

  1. ❤️❤️❤️ un immense merciiii à l’œil d’Olivier et à Marie Céline Nivière, au nom de toute l’équipe de la Chambre des Merveilles !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.