BLKDOG de Botis Seva, sang d’encre

BLKDOG, Botis Seva © Camilla Greenwell

À Cergy-Pontoise, dans le cadre du festival Génération(s), le théâtre des Louvrais a accueilli BLKDOG, pièce sombre de l’étoile montante du hip-hop Botis Seva. Plongé dans un univers ténébreux et violent, le spectacle dévoile la talentueuse troupe londonienne de Far From The Norm.

Dans la scène nationale du Val-d’Oise, le festival Génération(s) ouvrait ce mercredi 23 novembre le premier volet de son édition 2022. Ce temps fort dédié à la jeunesse, inventé et porté depuis cinq ans par Fériel Bakouri, directrice engagée de Points communs, mettait à l’honneur Botis Seva. Le jeune chorégraphe londonien, à peine la trentaine, présentait BLKDOG après l’annulation de ce qui aurait dû être sa première française à La Villette en 2021, pour ses deux seules dates en France.

Exécution

Dès les premières minutes du spectacle, sept danseurs, plongés dans une demi-pénombre, miment une exécution. Les têtes sont jetées vers l’arrière et les corps tombent en long dans une synchronie parfaite. Le ton est donné. La violence traverse BLKDOG, en contrepoint d’images empruntées à l’enfance, dans une opposition archétypique. Dans les hauts-parleurs, les percussions martiales qui rythment tout du long la pièce s’entrecoupent de quelques secondes de boîte à musique.

BLKDOG, Botis Seva © Camilla Greenwell

Avec une capacité fulgurante à passer d’une image à l’autre, alors que résonne un enregistrement où un enfant répond aux questions d’un homme à la voix grave, BLKDOG creuse la perte de l’innocence. L’obscurité du plateau et la bande-son lugubre et enveloppante ressemblent à l’intérieur d’un esprit embrumé par des pensées noires. Pour cause, Botis Seva a conçu la pièce comme une sublimation d’années dépressives et des questionnements qui ont précédé la naissance de son premier fils.

Why so serious ?

Sur le plateau, les sept danseurs offrent un mélange incroyablement homogène d’écriture contemporaine et de technique krump. Les corps, traversés par un spasme quasi-continu rappelant les figures enfantines du récent Sonoma de Marcos Morau, entament des processions curieuses à petits pas accroupis. Les interprètes miment des scènes de violence, leurs doigts dessinant un revolver ou, plus tard, enserrant une batte. Dans cette communauté d’adultes-enfants aux visages jamais éclairés (les lumières de Tom Visser composent plutôt un contre-jour froid et urbain) se détachent un petit roi, ses suiveurs, des victimes. À quatre pattes, les humains deviennent un instant des chiens.

Ce programme anxieux par essence se laisse vite étouffer sous sa propre lourdeur, son esthétique de blockbuster, cela malgré la nudité du dispositif. Les choix de Botis Seva se portent trop souvent du côté d’images et d’idées clicheteuses — les danseurs arborant un sourire en mimant un fusil sur la tempe, la voix trafiquée scandant dans les hauts-parleurs « give the people what they want ». Pour s’en accommoder, il faut être sensible à cette esthétique banksienne, cette critique vague de la société, cet univers de Joker (duquel les danseurs pourraient d’ailleurs être les sbires) qui manque peut-être d’inventivité. Mais on ne peut enlever au londonien qu’il se donne corps et âme dans la construction de cet univers et qu’il y témoigne d’une habileté certaine. Armée de bout en bout d’une rigueur et une précision infaillibles, la troupe de Far From The Norm laisse à croire qu’elle travaille vraiment avec le cœur, même si c’est un sang d’encre qui y coule.

Samuel Gleyze-Esteban

BLKDOG de Botis Seva
Théâtre des Louvrais
Place de la Paix
95300 Pontoise

Les 24 et 25 novembre 2022
Durée 1h10

Chorégraphie Botis Seva
Composition musicale Torben Lars Sylvest
Lumière Tom Visser
Costumes Ryan Dawson Laight
Avec Victoria Shulungu, Naïma Souhaïr, Hayleigh Sellors, Jordan Douglas, Joshua Nash, Shangomola Edunjobi, Ezra Owen

Festival Génération(s)
Points communs – Nouvelle scène nationale Cergy-Pontoise/Val-d’Oise
Du mercredi 23 au dimanche 27 novembre 2022
Puis du jeudi 26 au samedi 28 janvier 2023 et du mercredi 12 au samedi 15 avril 2023

Crédit photos © Camilla Greenwell

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.