Trois notes pour un cerveau, ou tout pour la musique

Trois notes pour un cerveau de la Cie Germ36 - Célestins © Marion-Bornaz

À la Célestine, petite salle des Célestins – théâtre de Lyon, la Compagnie Germ36 présente un très bel objet théâtral, Trois notes pour un cerveau, concocté astucieusement et même délicieusement par Pauline Hercule et Pierre Germain.

Trois petites notes de musique ont plié boutique au creux du souvenir… Mais un jour sans crier gare, elles vous reviennent en mémoire, chantait Montand. La musique nous accompagne de notre naissance jusqu’à notre mort. Circulant depuis la nuit des temps, on la retrouve aux quatre coins de la planète, même dans les contrées les plus éloignées. Les scientifiques l’ont montré, loin d’être un simple loisir ou un divertissement parmi d’autres, elle est un trait fondamental de l’existence humaine, une manière de façonner notre cognition et de communiquer avec les autres.

Un grand échiquier

Sur la scène, un décor de studio de radiophonique… Emmanuel Bigand, célèbre neuroscientifique y est reçu régulièrement, de France culture à Radio Nova, passant allègrement de grandes à moyennes ou petites stations. Il est passionné et son sujet est passionnant : les processus cognitifs impliqués dans la perception de la musique. Dit ainsi, cela peut faire peur. Mais Emmanuel Bigand, à l’instar de certains chercheurs, sait parler aux néophytes. Sa parole est des plus claire. On écoute ses propos avec une grande attention. Le comédien qui l’incarne est formidable ! Normal, puisque c’est lui. Visiblement, avec un bon sens de l’autodérision, il prend beaucoup de plaisir à jouer son propre personnage. Le savant est également un excellent violoncelliste…

Une vie en musique
Trois notes pour un cerveau de la Cie Germ36 - Célestins © Marion-Bornaz

Ne vous méprenez pas, le spectacle ne se résume pas à une leçon pédagogique. Et c’est là tout son charme. Pauline Hercule a ajouté à la partition scientifique, une autre plus intime. L’artiste y mêle le récit de sa vie, de sa naissance, en 1987, à sa mort présumée, en 2051, sans oublier d’y inscrire ses rapports à la musique. Son autofiction musicale universelle, comme elle la nomme, va vous promener dans des contrées insoupçonnées, personnelles très intenses. Elle est l’héroïne autour de qui tout s’articule. Elle se fait Orphée, celui qui grâce à la musique a pu traverser les enfers.

En toute harmonie

En bonne cheffe d’orchestre, avec la complicité du co-metteur en scène et co-auteur, Pierre Germain, elle signe une symphonie sans fausse note. Jouant sur de nombreuses tonalités, ce spectacle passe par toute la gamme des styles, musicaux et théâtraux, les genres, comiques, sérieux et dramatiques. N’ayant jamais peur de casser le rythme ou de l’accélérer, la construction du spectacle est surprenante. La musique a bien sûr une place plus que primordiale et se fait entendre. Marguerite Dehors (la délicieuse musicienne), Quentin Gibelin (comédien éblouissant, à la vis comica très prononcer) complètent la distribution. Tous savent jouer un instrument, chanter et même pour certains  danser. Car n’oublions jamais le pouvoir de la musique sur nos corps. Ce spectacle est Lauréat du Prix Célestin’1 2020 – Maquettes, une récompense des plus méritées. Quand sciences et art font aussi bon ménage, il ne faut pas bouder son plaisir !

Marie-Céline Nivière

Trois notes pour un cerveau, texte et mise en scène de Pauline Hercule et Pierre Germain.
Théâtre des Célestins
4 rue Charles Dullin
69000 Lyon.
Du 13 au 24 septembre 2022.
Du mardi au samedi à 20h30.
Durée 1h10.

Tournées
Le 09 Novembre 2022 : Atheneum – Centre Culturel Université de Bourgogne – Dijon (21).
Les 21-22 Novembre 2022 : Théâtre des Pénitents de Montbrison (42).
Le 02 Décembre 2022 : La barbacane de Beynes (78).
Les 20-21 janvier 2023 : Théâtre de Vanves (92).


Avec Pauline Hercule, Emmanuel Bigand, Marguerite Dehors, Quentin Gibelin.
Conseil scientifique et collaboration de Barbara Tillmann et Emmanuel Bigand.
Conseil dramaturgique de Cécile Chatelet.
Scénographie de François Dodet
.
Costumes d’ Agathe Trotignon.
Son de Baptiste Tanne
Lumières de Pierrick Corbaz.

Crédit photos © Marion-Bornaz

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Contact Form Powered By : XYZScripts.com