Un air de printemps souffle sur Montpellier Danse 

Empire of flora de Michèle Murray - Montpellier Danse © Ronan Müller

Au Théâtre de la Vignette, Michèle Murray célèbre, à sa manière abstraite, expressionniste, le printemps, l’arrivée des bourgeons, l’éclosion des premières fleurs. Poursuivant son dialogue avec l’œuvre de Cy Twombly, elle sculpte l’espace à coup d’impressions fugaces, de traits de couleur, de traversées fulgurantes, de gestes primesautiers. 

S’inspirant cette fois de l’Empire of flora de l’inclassable peintre américain, mais aussi de l’Empire de flore de Nicolas Poussin, la chorégraphe transforme le plateau en immense toile qu’habitent près d’une heure durant quatre danseurs portés jusqu’à la transe par la musique mixée en direct par la DJ française Lolita Montana. Derrière une sensation première de légèreté, de simplicité, l’écriture de Michèle Murray, nourrie à l’école Cunningham, se dévoile par vague et laisse apparaitre des motifs chorégraphiques très travaillés, très ciselés. Jambes et bras tendus, gestes très dessinés, très géométriques, alternent avec des mouvements, plus souples, plus ronds, plus enveloppants. 

Jouant sur les itérations, une grammaire bégayante pour mieux libérer sa plume, l’artiste franco-américaine, basée à Montpellier, propose son interprétation de la saison des amours. Aux déhanchés très « fashion week » aux poses lascives, elle confronte des échanges de regards, des dialogues corporels très « bar cruising ». Cherchant à travers les sons électro, les vibes très groovy, voire planantes, une échappatoire festive, explosive à la morosité du monde, Michèle Murray tente de lâcher prise, d’emmener les spectateurs vers un ailleurs ouaté et psychédélique. Mais faute de libérer totalement les corps de ses interprètes, les obligeant à rester dans un cadre très défini, le geste reste empêché, frustré. Le printemps est là, à porter de mains. Il devrait éclore avec le temps, et faire, on le souhaite, d’Empire of Flora, une piéce communicative où scène et salle ne font plus qu’un, totalement transcendées par les platines de Lolita Montana.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial de Montpellier 

Empire of Flora de Michèle Murray 
Montpellier Danse
Théâtre de la Vignette
Université Paul-Valéry Montpellier 3
Avenue du Val de Montferrand
34000 Montpellier
jusqu’au 1er juillet 2022
Durée 55 min

Direction artistique, chorégraphie de Michèle Murray – Cie PLAY 
Musique de Lolita Montana (DJ set) 
Collaboration artistique – Maya Brosch, Marie Leca 
Création lumière – Catherine Noden 
Costumes de Lucie Patarozzi 
Création, interprétation – Alexandre Bachelard, Baptiste Ménard, Manuel Molino, Julien-Henri Vu Van Dung

Crédit photos © Ronan Müller

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.