/

Récit d’un homme ordinaire par un François Bureloup extraordinaire

Il s’appelle Augustin Mal. Si vous le croisez dans la rue, vous ne ferez même pas attention à lui, tant il se fond dans le paysage. C’est un gars quelconque qui a une haute opinion de lui-même. C’est une chance que je cultive, cette bonne éducation. Je ne crois pas qu’un seul mauvais sentiment m’habite… Ma bonne éducation me permet surtout d’être un homme tranquille, ce qui est bien. Il ne faut jamais se fier aux apparences !

Augustin Mal n’est pas un assassin de Julie Douard est le récit, à la première personne, d’un homme sans filtre. Construit comme un thriller, elle nous fait suivre les méandres d’une pensée déstructurée. Son style est percutant et l’on oscille entre éclats de rire et stupéfaction. Elle interroge la folie, celle produite par les maltraitances, qui fait qu’une victime devient bourreau. Il est également question de la solitude. Augustin n’a pas les codes pour vivre en société, alors il s’est enfermé dans un monde intérieur.

Du roman à la scène, il n’y avait qu’un pas à franchir. Mis en scène par Olivier Lopez, François Bureloup est saisissant dans ce personnage complexe. Nous sommes dans l’incarnation la plus juste. Celle qui donne le sentiment que les mots jaillissent vraiment de sa pensée. Il a le physique et le ton de voix de l’emploi, celui de la banalité, et il en joue avec une grande habileté. Son interprétation est au cordeau ! Du bel art !

Marie-Céline Nivière

Augustin Mal n’est pas un assassin de Julie Douard.
Festival d’Avignon Off Théâtre des Halles hors-les murs.
Conservatoire du Grand Avignon
1-3, rue du Général Leclerc 84000 Avignon.
Du 7 au 26 juillet 2022 à 14h30, relâche les 13 et 20 juillet 2022.
Durée 1h15.

Du 7 au 11 novembre 2022 au Volcan – Scène national du Havre (76).
Le 13 avril 2023 au Théâtre du Château – Scène conventionnée d’Eu (76).
Du 9 au 12 mai 2023 à L’Archipel – Scène conventionnée de Granville (50).

Mise en scène d’Olivier Lopez.
Avec François Bureloup.
Création lumière de Louis Sady et Nikita Haluch.
Costumes de Laëtitia Guiral.

Texte édité

Crédit photo © Virginie Meigné 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.