/

Les très poétiques adieux d’Olivier Py à Avignon

Olivier Py et Tiago Rodrigues © Christophe Raynaud de Lage

À la tête du festival d’Avignon depuis 2013, Olivier Py cédera sa place fin août au metteur en scène portugais Tiago Rodrigues. Lors de la conférence de presse de clôture de cette 76e édition, dimanche 24 juillet, le metteur en scène a adressé en guise de passation à son successeur une lettre sensible autant que bouleversante, que nos confères de Télérama, qui en ont eu l’exclusivité, ont accepté que nous publions dans nos colonnes.

« Mon très cher Tiago,

Le Festival n’était pas un moment de ma vie, c’était ma vie.
Être libéré de sa vie est une véritable grâce, et je n’en aurai pas été libéré tout à fait sans la confiance que je mets en toi.
Je suis nu comme un nouveau-né et c’est une véritable béatitude. De cette nudité, puisque je ne suis revêtu à ce jour d’aucun projet d’avenir institutionnel, je voulais t’adresser ce viatique. Il est modeste, mais la nudité n’a pas de poches…
« 

pour lire la suite de la lettre d’Olivier Py suivez le lien vers le site de Télérama


Crédit photos © Christophe Raynaud de Lage

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.