/

Le flamboyant hommage au génie des Monty Phython par O’Brother Company

La chorale des pompiers chante rarement… © Yann Slama

Dans l’histoire de l’humour, il y a eu l’avant et l’après Monty Python ! Comme le souligne Fabien Joubert, l’astucieux concepteur et metteur en scène de ce spectacle,  » leur style est un mélange unique composé de surréalisme et de dérision, de mauvais goût le plus loufoque et d’ironie la plus subtile « . Connaissant sur le bout de notre mémoire leurs films, émissions télévisées cultes, et sketches, nous sommes nombreux à avoir été élevés à leurs œuvres. Ils ont changé notre vision du monde.

Fabien Joubert a conçu son spectacle autour des textes, pensées et  » dialogues de sourds  » de ces six garçons dans le vent. Pour relier tout cela dans une cohérence burlesque, il a imaginé une émission de radio au nom surprenant, La chorale des sapeurs-pompiers ne chante que très rarement des chansons ayant trait à Marcel Proust. Fallait le trouver ! Cela ne veut rien dire et c’est pour ça que c’est drôle. À coup de, Et maintenant quelque chose de complètement différent, il enchaîne divers sketches, tous plus inénarrables les uns que les autres. Le résultat est remarquable.

Pour donner vie à ses délires singuliers, il faut des comédiens à la hauteur, sachant manier, avec talent et finesse, l’humour, la dérision, le nonsense so british, sans jamais perdre de vue la poésie qui se cache derrière tout ça. On peut déjà compter sur Patrice Thibaut ! Avec sa bonhomie à la Louis de Funès, ses mimiques impayables, ses gestuelles clownesques, que ce soit dans les spectacles de Michèle Guigon, ceux de Jérôme Deschamps ou les siens, comme Cocorico, cet artiste arrache des éclats de rire. Portant avec élégance le kilt, le bonhomme nage dans cet univers comme un poisson dans l’eau. Ses compagnons de jeu ne sont pas à la traîne, loin de là. On retrouve l’excellente Gisèle Torterolo que l’on avait tant aimée dans Fanny de Rébecca Déraspe, la délicieuse Mélanie Faye (en alternance avec Céline Toutain), les épatants Loïc Brabant, Fabien Joubert et Laurent Nouzille. Le rire étant une arme de protection, ne vous privez pas, et courez les applaudir !

Marie-Céline Nivière

La chorale des sapeurs-pompiers ne chante que très rarement des chansons ayant trait à Marcel Proust, d’après les textes de Monthy Python.
Festival d’Avignon Off – Caserne des pompiers.
116, rue de la Carterie 84000 Avignon.
Du 7 au 26 juillet 2022 à 14h, relâche les 13 et 20 juillet.
Durée 1h10.

Conception et mise en scène de Fabien Joubert.
Avec Loïc Brabant, Fabien Joubert, Laurent Nouzille, Patrice Thibaud, Gisèle Torterolo, Céline Toutain et Mélanie Faye (en alternance).
Création lumière de Jean-Gabriel Valot.
Son d’Antoine Reibre.
Régie de Thomas Parisot.
Spectacle sélectionné et soutenu par la Région Grand Est.

Crédit photo © Yann Slama

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.