/

Janis dans le miroir 

Janis, Nora Granovsky © Simon Gosselin

Au 11 • Avignon, une curiosité s’est produite, un fait rare. Juliette Savary entre en scène à 17h05. Après s’être assise sur une chaise de cuisine, rêvassant, un air de bouderie, de mélancolie, plaqué sur le visage, elle écoute sur son téléphone quelques morceaux de musique. Se perdant dans la voix grave de la chanteuse, dans le spleen des mélodies, imperceptiblement, elle se glisse dans la peau de Janis Joplin. La magie opère. La comédienne s’efface à 17h15 pour que renaisse en chair et en os, dans la touffeur avignonnaise, la reine de la soul psychédélique. 

Remontant le fil de l’incroyable destin de cette texane, cette légende américaine de l’acid rock et du blues, née à Port Arthur et morte, à 27 ans à peine, d’une overdose dans un hôtel de San Francisco, Nora Granovsky, artiste associée à la scène nationale de Maubeuge le Manège, détourne le biopic pour mieux évoquer, plutôt que raconter, l’artiste, la femme. Ne s’intéressant qu’à quelques moments précis de sa vie, quelqu’un de ses concerts mythiques — Monterey, Woodstock —, son audition pour intégrer le groupe Big Brother and the Holding Company, sa rencontre avec Kris Kristofferson, ses amourettes vite finies avec Jim Morrison et Léonard Cohen, les lettres à ses parents, son dernier enregistrement, l’autrice et metteuse en scène donne vie à Janis, par touches, par bribes, par une succession de tableaux vibrants autant que troublants. 

Dans l’écrin de baies vitrées et d’acier de Pierre Nouvel, l’extraordinaire Juliette Savary révèle tout sa virtuosité. Présence unique, elle n’essaie ni d’imiter, ni de faire croire à une illusion. Elle est Janis dans la lumière comme dans sa part d’ombre, imbibée d’alcool et saturée de drogues. Voix soul, présence solaire, elle est une des belles révélations de ce festival. Une grande artiste est née. Et ce spectacle est un petit bijou d’ingéniosité, d’intimité. Bravo !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial d’Avignon

Janis de Nora Granovsky
Festival Off d’Avignon
11 • Avignon
11 boulevard Raspail
84000 Avignon
du 7 au 29 juillet 2022 à 17h05 – Relâches : 12, 19, 26 juillet 2022
durée 1h20

Conception, texte et mise en scène de Nora Granovsky assistée de Sophie Affholder
Avec Juliette Savary et Jérôme Castel
Scénographie et vidéo de Pierre Nouvel
Création sonore, arrangements de Jérôme Castel
Création lumières de Jérémie Papin
Régie générale – Benoit André
Régie son de Simon Leopold
Costumes et accessoires – Constance Allain
Collaboration artistique – Lucie Baratte
Regard complice – Océane Mozas

Crédit photos © Siomon Gosselin

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.