À Montpellier Danse, la jeunesse rend hommage à Bagouet 

Necesito, pièce pour Grenade de Dominique Bagouet & Ensemble Chorégraphique du CNSMD de Paris © Ferrante Ferranti

À l’Agora, à l’occasion des trente ans de la disparition de cette grande figure de la danse contemporaine et de la nouvelle danse française, le jeune ensemble chorégraphique du CNSMD de Paris recrée, Necesito, pièce pour Grenade, sa toute dernière création. Plein de fougue, les neufs danseurs clôturent joliment la 42e édition du festival montpelliérain. 

À l’instar de sa programmation très éclectique, les derniers jours de Montpellier Danse proposent aux festivaliers un grand écart chorégraphique allant du travail très ciselé, très intime de Nacera Belaza à celui sensuel et charnel d’Eszter Salamon, en passant par celui historique et mémoriel de Rita Cioffi, qui remonte 30 ans après une des pièces de Dominique Bagouet. Bien qu’extrêmement différentes, ces trois œuvres ont pour point commun des esthétismes très exigeants, particulièrement tranchés, qui puise leur force dans des dimensions contemplatives, voire extatiques. 

Aux gestes à peine esquivés des deux chorégraphes, l’écriture de Dominique Bagouet oppose une grammaire faite de jambes tendues, d’arabesques très stylisées. Moins cérébrale que la plupart de ses œuvres, Necesito, pièce pour Grenade offre aux neufs danseurs de l’ensemble chorégraphique du CNSMD de Paris – Pierrick JacquartKohaku JourneLisa FleuryBlanche GiraudonPierre-Adrien TouretLou LenormandVictoria-Rose RoyEmmy StoériMadeline Tual – de beaux morceaux de bravoure, des moments suspendus, des pantomimes délectables et hilarantes. Visage bouffi et corps gonflé pour l’une, grande traversée sur pointe pour le plus élancé de la troupe, saut pour un troisième, volte pour une autre, c’est toute l’Espagne et son histoire qui s’invitent sur scène, font danse les murs et conjuguent les cultures. 

Plein de fougue, de verve, ils s’emparent de la partition chorégraphique de Bagouet, lui insuffle une belle fraîcheur. Bien que manquant quelque peu de maturité, mais guidés par Rita Cioffi et d’anciens proches de l’artiste, comme Olivia GrandvilleSylvain Prunenec et Fabrice Ramalingom, ils font vibrer l’Agora et offrent à cette pièce très emblématique des années 1990 et du renouveau de la danse en France, une seconde jeunesse. 

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial de Montpellier 

Necesito, pièce pour Grenade de Dominique Bagouet & Ensemble Chorégraphique du CNSMD de Paris
Montpellier Danse
Agora-Cité internationale de la Danse
8 rue Sainte-Hursule
34000 Montpellier
durée 1h10 environ

Ensemble Chorégraphique du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris
Chorégraphie de Dominique Bagouet (1991)
Reconstruction chorégraphique sous la direction de Rita Cioffi avec les interventions de Olivia Grandville, Sylvain Prunenec et Fabrice Ramalingom
Reconstruction de la bande sonore de Laurent Gachet
Lumières de Manuel Bernard
Costumes de Cathy Garnier
avec Pierrick Jacquart, Kohaku Journe, Lisa Fleury, Blanche Giraudon, Pierre-Adrien Touret, Lou Lenormand,
Victoria-Rose Roy, Emmy Stoéri, Madeline Tual
Maitresse de Ballet – Céline Talon

Crédit photos © Ferrante Ferranti

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.