/

Monte-Cristo, le conte de chair et de Chant de Nicolas Bonneau

À Lamballe dans les Côtes-d’Armor, avant de s’installer tout juillet au 11 • Avignon, la Compagnie La Volige, co-fondée par le duo Nicolas Bonneau et Fanny Chériaux, revisite, avec ingéniosité et fougue, le roman-Feuilleton d’Alexandre Dumas. Dépoussiérant l’œuvre centenaire à coup de son pop rock, les deux artistes signent un récit épique et captivant qui trouve d’étonnant écho avec l’actualité. 

Dans la pénombre, un homme se noie. Son souffle est court, sa respiration haletante. Une musique enveloppante, presque suffocante envahit la salle. Des cordes pendues au cintre, savamment éclairées d’une lumière tamisée, jaune, miment les flots de la méditerranée qui engloutissent le corps du pauvre hère. Est-ce la fin de l’histoire ou son commencement ? Là n’est pas tant la question. Il suffit pour être séduit, charmé, de se le laisser emporter par le flot des mots, le talent de conteur de Nicolas Bonneau, la voix envoûtante de sirène de Fanny Chériaux et les riffs de guitare de Mathias Castagné.

Amour, gloire et vengeance

Monte-Cristo, un récit musical de la Compagnie La Volige / Nicolas Bonneau · Fanny Chériaux © Frédéric Ferranti

Qui ne connait pas Edmond Dantès ? Qui ne l’a pas lu ? En brisant le quatrième mur aussitôt le décor planté, le ton donné, l’auteur et comédien excite la curiosité des ados, titille celle des adultes, attrape l’attention du public pour ne jamais la lâcher. En quelques mots, il conte l’existence d’un jeune marin qui avait tout pour être heureux, la beauté, le charisme, la joie de vivre, la félicité et surtout l’amour au bras de la belle Mercédès, mais qui, victime de la jalousie et de la cupidité des hommes – ses meilleurs amis en l’occurrence – , perd tout en une journée. Emprisonné dans un des pires cachots du château d’If, il fait la connaissance de l’Abbé Faria, homme érudit qui le sauve du désespoir, lui ouvre les yeux sur les manigances qui ont mené à son arrestation, fait son éducation, lui permettra de s’enfuir et lui offre dans un dernier souffle, grâce à l’immense trésor dont il est dépositaire, les moyens de se venger. 

Un Game of thrones à la française 

Monte-Cristo, un récit musical de la Compagnie La Volige / Nicolas Bonneau · Fanny Chériaux © Frédéric Ferranti

Tous les ingrédients du feuilleton à succès sont réunis pour faire de Monte-Cristo, un événement théâtral, une performance scénique passionnante, captivante. Les jeunes dans la salle ne s’y trompent pas. Après quelques minutes de chahut, le silence se fait et ne sera presque pas interrompu, à quelques applaudissements près – durant les près d’une heure quarante de spectacle. Au-delà du roman feuilleton d’Alexandre Dumas, dont les premiers feuillets ont été publiés durant l’été 1844, c’est la manière dont Nicolas BonneauFanny Chériaux et Héloïse Desrivières ont retravaillé le texte qui fait tout le sel de ce spectacle. Entremêlant assertions au public, récits épiques ingénieusement adaptés à la langue d’aujourd’hui, textes slamés et chants rappés, le trio d’auteurs fait vibrer les mots pour que Dantés ne soit plus un héros de roman mais un être, de chair et d’os, un aventurier des temps modernes, écolo, anticapitaliste soucieux de la planète et à l’écoute des exclus de la société. 

Des tableaux vivants

Monte-Cristo, un récit musical de la Compagnie La Volige / Nicolas Bonneau · Fanny Chériaux © Frédéric Ferranti

Si l’on oublie quelques vidéos, dont certaines peuvent sembler superflues, le travail scénographique très épuré de Gaëlle Boilly, le jeu de lumières de Stéphane Petton et la mise en scène très imagée de Nicolas Bonneauet Fanny Chériaux esquissent une fresque noire, intense et habitée. Au diapason du personnage principal, le public, légèrement fiévreux, totalement stupéfait, halète, reprend son souffle, totalement pris dans le tourbillon chaud, brûlant, sans concession de cette vendetta salvatrice. 

Avec cette nouvelle création enlevée, audacieuse et bouillante, qui s’inscrit parfaitement dans la continuité de processus créatif « résolument «pop», accessible et intelligent, pétri de culture populaire, de récits de vies, de politique, d’humanité et d’imaginaire », la compagnie La Volige réussit habilement son pari et fait surgir face aux spectateurs, un nouveau héros de tous les temps, Edmond Dantèscontre tout chacal, L’aventurier contre tout usurpateur…

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore – Envoyé spécial à Lamballe

Monte-Cristo, un récit musical de la Compagnie La Volige / Nicolas Bonneau · Fanny Chériaux
Le Quai des rêves 
1 Rue des Olympiades
22400 Lamballe-Larmor
Jusqu’au 29 avril 2022
Durée 1h40 environ 

Tournée
Du 7 au 29 juillet 2022 au
11 · Avignon dans le cadre du festival D’Avignon le OFF

Librement adapté du roman d’Alexandre Dumas
Mise en scène de Nicolas Bonneau et Fanny Chériaux assistée d’Héloïse Desrivières
Texte de Nicolas Bonneau, Fanny Chériaux, Héloïse Desrivières
Composition de Fanny Chériaux et Mathias Castagné
avec Nicolas Bonneau, Fanny Chériaux et Mathias Castagné
Scénographie de Gaëlle Bouilly
Lumières de Stéphanie Petton 
Son de Gildas Gaboriau
Costumes de Cécile Pelletier
Film d’animation d’Antoine Presles

Crédit photos © Frédéric Ferranti

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.