Les instantanés de Sarah Brannens

Au Théâtre Paris-Villette, après avoir incarné avec justesse la jeune Lola de Thélonius et Lola, mis en scène avec finesse par Zabou Breitmann, Sarah Brannens se glisse une nouvelle fois, avec beaucoup d’ingéniosité, dans la peau d’une adolescente de 12 ans dans la fable anticipatrice et écologique du duo Nicolas Liautard et Magalie Nadaud, Pangolarium. Voix légèrement grave, présence lumineuse, elle fait de cette enfant rêvant d’entrer en contact avec nature, une héroïne de demain. entre deux représentations, la comédienne, formée à l’école du Studio d’Asnières puis au conservatoire, s’est prise au jeu des instantanés.

Sarah Brannens © DR

Quel est votre auteur de théâtre préféré ? 
Difficile, ça change tout le temps ! Tchekhov probablement.

Quel auteur aimeriez-vous jouer ?
Shakespeare, Eschyle, Claudel une fois dans ma vie ! Mais aussi des écritures contemporaines, Ivan Viripaev, Jon Fosse, Mayenburg ..

Quel roman rêveriez-vous de voir adapter au théâtre ? 
Crime et châtiment de Dostoïevski.

Avec quel metteur en scène voudriez-vous travailler ? 
J’ai la chance de travailler avec des metteurs en metteuses en scène passionnants, notamment Nicolas Liautard et Magalie Nadaud dont je me sens proche artistiquement. Il y a beaucoup de personnes avec qui j’aimerais travailler, Johanny Bert, le TG Stan, Olivier Maurin, Olivier Letellier…

Si vous deviez jouer dans un Boulevard, quel serait-il ? 
Alors là .. Je n’ai aucun goût pour le Boulevard, et je serai sûrement très mauvaise !

Si vous deviez jouer dans une tragédie, quelle serait-elle ? 
L’Orestie d’Eschyle .

Quel artiste a été pour vous une révélation ? 
Au théâtre, Simon McBurney et le théâtre de complicité.  Plus récemment, Tita Iacobelli et Natacha Belova. Au cinéma, David Lynch.

© Sarah Brannens

Dans les musiques que vous écoutez laquelle vous inspire ou vous fait penser à une pièce de théâtre ? 
Beethoven, Nick Cave, et pas mal de tubes kitch des années 80.

Quel film aimeriez-vous voir adapter au théâtre ? 
Un film des frères Coen, ce serait la classe.

Y-a-t-il un romancier que vous verriez bien écrire une pièce ? 
Annie Ernaux, Emmanuel Carrère, Louise Chennevière.

Y-a-t-il un personnage de fiction que vous rêveriez d’incarner ? 
Clytemnestre !

Y-a-t-il un personnage historique que vous rêveriez d’interpréter ? 
Grisélidis Réal, Sylvia Plath, Simone de Beauvoir, plutôt des intellectuelles ou des poétesses.

Quelle salle a votre préférence ? 
La salle des Bouffes du Nord, comme tout le monde j’imagine..

Quel serait votre partenaire idéal ? 
Aucune idée, je crois que j’ai déjà beaucoup de partenaires géniaux.

© Sarah Brannens

Quel personnage de l’autre sexe aimeriez-vous incarner ?

Hamlet. Ou un personnage de messager, Théramène par exemple.

Y-a-t-il des rôles que vous avez toujours refusé de faire ? 
Non, du moment que le projet m’intéresse.

La pièce que vous auriez aimé voir et avec qui aux commandes et sur scène ?
Les frères Karamazov de Sylvain Creuzevault, je l’ai raté !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Pangolarium de Nicolas Liautard et Magali Nadaud
Théâtre Paris-Villett

211 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris
Jusqu’au 8 mai 2022
Durée 1h15

Mise en scène de Nicolas Liautard et Magalie Nadaud
avec Sarah Brannens, Jean-Charles Delaume, Jade Fortineau, Fabrice Pierre, Célia Rosich
Scénographie, création numérique, réalisation du lucanus cerf-volant – Damien Caille-Perret
Création lumière de César Godefroy
Univers sonore de Thomas Watteau
Prothèse d’Anne Leray
Costumes de Sara Bartesaghi Gallo et Simona Grassano
Réalisation décor – Les Ateliers Jipanco et Cie 
Réalisation série – La colonie  – Christophe Battarel assisté de Cyril Battarel et Fanny Bégoin

Crédit photos © Jean-Philippe Baltel /TF1 et © Sarah Brannens

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut