L’épopée d’Hermès, un conte d’images à la beauté époustouflante

Avec L’épopée d’Hermès, Emmanuelle Laborit sort de son sac à malices un spectacle réjouissant, adapté très librement de l’œuvre de Murielle Szac, Le feuilleton d’Hermès. Quand la parole laisse place aux images et libre court à notre imaginaire, cela fait un bien fou !

L’IVT est un lieu phare de diffusion et de création pour le théâtre bilingue, malentendant et entendant, visuel et corporel. Il est unique. Il est fragile. Car la différence n’est pas toujours de mise dans notre société. Ici, c’est bien souvent à nous les « normaux » de faire l’effort de se mettre à la place de l’autre. Ici, celui qui nous est annoncé comme coupé du monde puisqu’il n’entend pas et ne peut se servir du langage oral possède enfin un endroit de culture fait pour lui. Autant le dire, à chaque spectacle de l’IVT, il me semble que le sourd n’est pas celui que l’on pense. Là où, pour la majorité dont j’appartiens, il faut les mots, la parole pour comprendre ce qui est raconté, d’autres ont su développer une faculté qui les a amenés à percevoir bien plus loin. Une image, un geste, un signe, un silence, une tension du corps où du visage leur permet de lire bien plus que ce qui est énoncé. On pourrait croire que d’assister à un spectacle de l’IVT cela demande un effort fou ! Et bien pas du tout, cela nous demande juste de lâcher prise et de se laisser porter par ce qui nous est présenté.

La mythologie grecque décortiquée 

L’épopée d’Hermès d’après l'œuvre de Murielle Szac. adaptation d'Emmanuelle Laborit © IVT-Vincent Quenot

En s’attaquant au mythe grec, Emmanuelle Laborit n’a pas peur de nous égarer. Car il n’y a pas plus compliqué que de suivre cette filiation issue de Zeus ! On peut y paumer son latin à défaut de son grec ancien ! En s’appuyant sur l’œuvre de Murielle Szac, Le feuilleton d’Hermès, la comédienne et directrice du lieu sait que l’on ne va pas perdre notre fil d’Ariane dans ces méandres. Nous allons suivre ce drôle de petit bonhomme appelé Hermès, messager ailé voire zélé de son père, le plus grand des dieux, et des autres divinités de la mythologie. En une bonne heure, il va nous raconter sa naissance, celle de son père, celle des hommes, celle du monde. C’est du condensé ! Souvent notre mémoire se raccroche à nos souvenirs et les autres fois, on se dit qu’il serait bon de se replonger dans La mythologie pour les nuls. Mais on suit avec plaisir ce qui nous est narré sans un mot exprimer verbalement.

Une adaptation réjouissante 

L’épopée d’Hermès d’après l'œuvre de Murielle Szac. adaptation d'Emmanuelle Laborit © IVT-Vincent Quenot

Elle est belle la mise en scène d’Emmanuelle Laborit où se mélange comme un ballet, le langage des signes, les images, les masques et surtout les ombres chinoises. Chaque tableau est une merveille pour nos yeux et surtout pour notre entendement. Quelques mots sont jetés sur une des trois toiles qui ornent le plateau, permettant de nous guider. Mais, là n’est pas l’essentiel Tout nous est insufflé par les magnifiques visuels, par la musique qui ne nous rentre pas uniquement par les oreilles mais aussi par le corps, et surtout par l’interprétation des actrices. Elles sont épatantes ces deux comédiennes sourdes, Julia Pelhate et Isabelle Voizeaux. Passant d’un style à un autre, théâtre d’ombres, masques, gestuel, mime, maîtrisant leur corps, leurs mains avec lesquelles elles font des prouesses, ces charmantes dames n’ont eu de cesse de nous surprendre, de nous embarquer, de nous toucher, de nous faire rire. N’hésitez pas à grimper sur les ailes d’Hermès pour vous envoler dans des contrées où l’imaginaire est à la fête ! Et si vous avez sous la main des gamins, à partir de 9 ans, amenez les avec vous, car eux, ils vont s’élever encore plus loin. C’est l’apanage de la jeunesse de ne pas se compliquer l’entendement !

Marie-Céline Nivière

L’épopée d’Hermès d’après l’œuvre de Murielle Szac
IVT, International Visual Théâtre
7 cité Chaptal

75009 Paris
Du 10 au 21 novembre 2021

Durée 1h

Tournée
du 2 au 4 mars au Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque

Adaptation et mise en scène d’Emmanuelle Laborit
Avec Julia Pelhate et Isabelle Voizeux
Dramaturge et oreille extérieure par Alessandro Gazzara
Créateur lumière – Samy Hidous
Créateur son – Gilles Normand
Créatrice vidéo Virginie Premer
Créatrice costumes – Louise Watts
Créateur masques – Alaric Chagnard
Créateur ombromanie – Philippe Beau
Créatrice théâtre d’ombre Aurélie Morin
Teinture des costumes – Carole Nobiron – atelier Rézéda
Habilleuse – Constance Grenèche
Regard extérieur de Jennifer Lesage-David

Crédit photos © IVT-Vincent Quenot

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.