/

Les Témoins, un journal indépendant à l’heure du choix

La Manufacture des Abbesses reprend l’excellent spectacle de Yann Reuzeau, Les témoins. Depuis, bien des événements ont secoué notre société, la pièce, créée en 2019, prend des résonances salutaires à nos réflexions citoyennes. Et cela fait du bien ! 

La première chose qui nous a saisis en revoyant la pièce, trois ans après sa création, est qu’il s’en est passé des choses ! La pandémie mondiale causée par la Covid a bouleversé l’ordre déjà branlant des règles de notre société ! En 2019, nous avions échappé à l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir, la presse connaissait une crise qui ébranlait les grands groupes. 2020, le virus a chamboulé le monde et changé notre manière de le regarder se débattre. 2022 se profile, l’élection présidentielle approche. Et la réalité risque de dépasser la fiction.

Au cœur vibrant d’une rédaction
Les témoins de Yann Reuzeau © Xavier Cantat

L’action se passe à la rédaction des Témoins, un site d’information culturel qui a fait sa force de frappe par sa ligne éditoriale : pas d’opinion, mais des faits. Ses journalistes se doivent d’être les observateurs de leur époque, en traquant l’information, en la disséquant, la vérifiant. À la différence des grands titres qui affichent leur tendance et couleur politique, leur allégeance aux annonceurs, Les Témoins se veut un titre libre et indépendant. Que faire lorsqu’un président d’extrême droite vient d’être élu au pouvoir ? Peut-on rester neutre ? Peut-on continuer à travailler en toute autonomie en toute indépendance ?

Les choix éthiques et déontologiques à rude épreuve

Dans la rédaction en surchauffe, on croise le rédacteur en chef (Frédéric Andrau en alternance avec Yann Reuzeau) qui va prendre position, la rédactrice en chef adjointe (Sophie Vonlanthen) prête à tout ,même au pire, pour sauver son journal, la spécialiste politique (Catherine Griffoni) au carnet d’adresses impressionnantq ui lâchement l’abandonne, l’intransigeant Hassan (Twefik Snoussi) qui choisit la fuite, le bouillonnant reporter prêt à en découdre (Morgan Perez en alternance avec Didier Boulle) et la pigiste sacrifiée (Marjorie Ciccone) qui finiront par partir à la concurrence. Et puis, il y a le monde extérieur qui montre les bouleversements qui secouent le pays.

La vie trépidante d’un journal
Les témoins de Yann Reuzeau © Xavier Cantat

Les comédiens enchaînent les rôles dans un rythme soutenu et haletant. Ils font vivre et vibrer leurs personnages avec une force rare. Ne laissant aucun temps mort à l’action, s’appuyant sur une scénographie étonnante, dans un style vif et nerveux, avec des dialogues ciselés, Yann Reuzeau nous plonge dans une histoire des plus captivantes. A voir de toute urgence !

Marie-Céline Nivière

Les témoins de Yann Reuzeau
Festival Avignon Off – Les Gemeaux
10 rue du Vieux Sextier 84000 Avignon
Du 7 au 30 juillet 2022 à 21h20, relâche les 12, 19, 26 juillet
Durée 2h07


Manufacture des Abbesses
7, rue Veron 75018 Paris
Du 1er septembre au 28 novembre 2021
du mercredi au samedi à 20h45, dimanche à 17h, relâche les 14, 15 octobre, 5,6, 7 novembre

Mise en scène de Yann Reuzeau assisté de Clara Leduc
Avec Frédéric Andrau (en alternance avec Yann Reuzeau), Marjorie Ciccone, Catherine Griffoni, Morgan Perez (en alternance avec Didier Boulle), Twefik Snoussi, Sophie Vonlanthen.
Scénographie de Goury
Lumières d’Elsa Revol
Création vidéo de Mathieu Morelle

Crédit photos © Xavier Cantat

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.