Portrait de Raoul de Philippe Minyana (France)  mise en scène de Marcial Di Fonzo Bo avec Raoul Fernandez. Mousson d'été © Boris Didym

La vie folle d’un artiste extraordinaire

Portrait de Raoul de Philippe Minyana (France) 
mise en scène de Marcial Di Fonzo Bo
avec Raoul Fernandez. Mousson d'été
© Boris Didym

À la Mousson d’été, comme chaque année, entre deux lectures, une pièce de théâtre est donnée. Pour cette 26e édition,Michel Didym propose de (re)découvrir Portrait de Raoul de Philippe Minyana. Imaginé dans le cadre de la galerie de portraits, lancée par Marcial Di Fonzo Bo à son arrivée à la tête de la Comédie de Caen en 2015, le texte ciselé par le dramaturge bisontin croque avec délicatesse et tendresse les vies de Raoul Fernandez. 

Né au Salvador, Raoul est le dernier enfant d’un marin et d’une couturière aux doigts d’or. Leurs deux premiers fils étant morts trop jeunes, le couple voulait une fille pour déjouer la fatalité. Il en sera donc ainsi. Raoul nait femme dans un corps de garçon. Elle grandit auprès de sa mère qui coud comme personne, reproduit à l’identique les robes de Dior, habille la Vierge pour les grandes occasions. Elle rêve d’ailleurs, de Paris, d’une vie extraordinaire. 

Très tôt les fées du théâtre se penchent sur cette jeune fille songeuse, un brin almodovarienne, follement mélancolique, tristement gaie, terriblement latine. CopiNoureevNordey, et bien sûr Di Fonzo Bo qui la met en scène, vont offrir à cette enfant d’El Transito au Salvador, une existence faite de paillettes, de perruques et de frou-frous. Habilleuse, couturière, comédienne, elle est faite pour la scène pour brûler les planches. 

De drames  en tragi-comédies, de seins siliconés en ajouts capillaires, avant de s’approprier son corps d’homme, Raoul Fernandez égrène à travers anecdotes, rencontres, instants émouvants, troublants, une existence entièrement dédiée au 6e Art. Telle une robe faite pour galber ses formes généreuses, les mots de Miniyana, la mise en espace de Di Fonzo Bo, habillent Raoul d’une seconde peau intense et pétulante, lui offrent un premier rôle de choix, celui de ses vies. Chapeau l’artiste !

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

La mousson d’été – Abbaye des Prémontrés – Pont-à-Mousson
Jusqu’au 29 août 2021

Portrait de Raoul de Philippe Minyana (France) 
mise en scène de Marcial Di Fonzo Bo
avec Raoul Fernandez
régie Gabriel Clairon 
production Comédie de Caen-CDN de Normandie 

Crédit photos © Boris Didym

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut