/

Dans les coulisses noir et blanc du Dictateur de Chaplin

Présenté avec succès durant le Festival Off d’Avignon à l’Espace Roseau, le spectacle de Cliff Paillé est à l’affiche du Lucernaire pour cette rentrée théâtrale que l’on espère libérée des menaces du virus. Mené par un comédien chaplinesque étonnant, Romain Arnaud-Kneisky, Chaplin, 1939 nous plonge dans la création du film culte Le Dictateur.

Une des grandes vertus de ce spectacle, écrit et mis en scène par Cliff Paillé est son traitement visuel. Tout est conçu en noir et blanc, dans ces couleurs subtiles et nuancées des films d’avant le technicolor. L’effet est surprenant et donne une teinte, une atmosphère à la pièce. Le travail des lumières de Yannick Prévost est remarquable. Tout de suite, nous sommes dans le ton des films de Charlie Chaplin et de cette époque sombre où Hitler menaçait le monde. 

Dans les secrets de Charlot
Chaplin 1939 de Cliff Paillé ©Laurent Sabathé

L’action se passe en 1939. Depuis quelque temps, Charlie Chaplin écrit dans le plus grand secret son prochain film. Ce que l’artiste entend rugir en Allemagne l’effraye et l’inspire. D’autant plus que le meneur de cette meute qui s’apprête à déferler avec sa haine sur l’Europe porte la moustache de Charlot. Alors l’artiste décide de se « payer la tête d’Hitler ». Il imagine alors Le Dictateur, une histoire, où le héros ne sera pas Charlot, mais un petit barbier juif sosie d’un tyran ridicule. Et comme devant l’horreur qui s’annonce, le silence n’est plus possible, ce sera son premier film parlant. 

L’âme militante de l’artiste
Chaplin 1939 de Cliff Paillé  © Laurent Sabathé

Cliff Paillé s’intéresse, avec discernement, à explorer les tourments de l’artiste, ceux de la création artistique comme de la conscience politique, et surtout ceux de son âme. Car Chaplin n’est pas un homme de tout repos. Il est un être complexe, fait de contradictions et d’angoisses. L’auteur a l’idée de le confronter à Sidney (Alexandre Gattez), son demi-frère, qui s’inquiète du propos du film et reproche à son frère son attitude dictatoriale sur les plateaux,et à la belle Paulette Goddard (Swan Starosta) fatiguée des tromperies et des fuites de son amant.

Un comédien habité

Disons-le sans retenue, celui qui tient ce spectacle d’une belle facture sur ses épaules est Romain Arnaud-Kneisky. Le comédien s’est glissé précisément dans la peau de Chaplin. Il en a le physique, les attitudes, la souplesse, la nervosité, la folie. La qualité de son interprétation nous a laissé admiratif. Une véritable découverte !

Marie-Céline Nivière

Chaplin, 1939 de Cliff Paillé
Festival Avignon OffThéâtre de la Luna / Quartier Luna
1, rue Séverine 84000 Avignon
Du 7 au 30 juillet 2022 à 14h30, relâche les 13, 20, 27 juillet
Durée 1h12


Lucernaire
53, rue Notre-Dame-des-Champs
75006 Paris
Du 25 août au 10 octobre 2021
Du mardi au samedi à 20h, dimanche 15h

Mise en scène de Cliff Paillé
Avec Romain Arnaud-Kneisy, Swan Starosta, Alexandre Cattez
Assistante mise en scène Sophie Poulain
Lumières de Yannick Prévost
Vidéo de Samuel Govindin 

Crédit photos © Laurent Sabathé

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.