L’élu(e) Camille Bardery ©Leila Morgan

La bouleversante émancipation de Camille Bardery

Comment se libérer de celui à qui l’on a donné tout pouvoir ? Camille Bardery, dans L’élu(e) explore son intime et ses souvenirs pour nous offrir, au Théâtre du Chêne noir, un spectacle bouleversant.

Camille Bardery est une personne lumineuse. Elle irradie sur scène. Elle nous prend par la main aux premières paroles et sans jamais nous la lâcher, elle nous promène avec aisance dans son univers. Devant la qualité de son écriture, on imagine qu’elle a longuement maturé son spectacle. Il y a de l’exigence dans la construction, du début jusqu’à la fin. Ainsi, partant de l’intime, la comédienne arrive à toucher l’universel. Mise en scène par Morgan Perez, dans une interprétation généreuse et humaine, la comédienne nous a époustouflés !

La découverte du théâtre
L’élu(e) Camille Bardery © Leila Morgan

A 19 ans, Camille entre dans un cours de théâtre. Evitant les cours institutionnels, qui vous préparent éventuellement à entrer au Conservatoire, elle choisit un lieu que l’on nomme un laboratoire. L’enseignement ne passe pas par le texte mais par des impros, un travail sur soi. Camille décide alors de parler d’elle, de son enfance, de sa mère (excellente), de son père, de leur divorce, et surtout de son professeur charismatique.

Voyage initiatique intime et salvateur 

On se dit, tiens cela va être, à la manière caubérienne, un spectacle sur l’histoire d’une jeune fille de la bourgeoisie qui va nous raconter son apprentissage du théâtre et en profiter pour faire un sort à sa famille ! Eh bien, on va dire oui et non ! C’est bien de transformation dont il va être question, celle d’une chrysalide en papillon. Partant du principe que ce sont nos expériences qui nous façonnent. Mais le sujet principal de sa pièce est cette relation néfaste avec son professeur, bien plus vieux qu’elle. Élève brillante, elle aurait pu lui dire non, le rejeter, s’échapper. Mais comment ne pas être attirée par la lumière ? Pourquoi ensuite, fou d’orgueil, il la harcellera, la menacera de tous les maux ! Sa liberté passera par cette épreuve. Et en se libérant, elle achèvera sa construction et pourra enfin trouver sa place dans le monde Et c’est beau !

Marie-Céline Nivière 

L’élu(e)
Texte et interprétation Camille Bardery
Festival d’Avignon Le Off
Théâtre du Chêne Noir
8bis rue Sainte-Catherine 84000 Avignon

Du 7 au 31 juillet à 17h30, relâche les 12, 19 et 26 juillet
Durée 1h15

Mise en scène de Morgan Perez
Collaboration artistique de Leila Moguez
Scénographie de Marie Hervé
Création Lumière de Thibault Vincent
Musique d’Agnès Imbault

Crédit photos © Leila Moguez

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut