Le procès Eichmann ©Thomas Bouvard

Kessel, la liberté

Le procès Eichmann © Thomas Bouvard

Le procès Eichmann à Jérusalem, spectacle d’Ivan Morane, s’inscrit dans ce processus du devoir de mémoire, expression qui désigne et postule l’obligation morale de se souvenir d’un événement historique tragique et de ses victimes, afin de faire en sorte qu’un événement de ce type ne se reproduise pas. Morane s’est servi des articles rédigés par Joseph Kessel pour France Soir envoyé spécial à Jérusalem pour rendre compte du procès. Le style de l’écrivain Kessel est magnifique, celui du journaliste l’est tout autant. Et dire que plus jamais nous ne lirons de telles plumes. Le monde du journalisme a changé ! Aujourd’hui, plus de longues analyses, mais surtout plus de grands récits ! La télévision puis maintenant le web sont passés par là. Alors quand Kessel relate le procès de Eichmann, organisateur de la « solution finale », il va plus loin que la simple retranscription. Kessel s’interroge sur ce que tout cela représente, cherche à déceler ce qui se cache dans l’âme de ce bourreau, de percer le mystère de la mise en place de l’horreur par les nazis. Le montage du texte est d’une acuité intelligente. Que ce soit dans le déroulement du procès ou l’incarnation de Kessel, Morane ne cherche pas la reconstitution, ni l’imitation. Dans une scénographie épurée, mais diablement efficace, sa mise en scène et son interprétation nous ont saisis d’admiration. On sort du théâtre bouleversé !

Marie-Céline Nivière

Le procès Eichmann à Jérusalem d’après l’œuvre de Joseph Kessel
Théâtre des Halles
Festival d’Avignon OFF
Rue du Roi René

84000 Avignon
Du 7 au 30 juillet 2021 à 19h, relâche les Mardis 13, 20, 27 juillet 2021

Adaptation, mise en scène, scénographie et interprétation Ivan Morane
Son Dominique Bataille

Crédit photos © Thomas Bouvard

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut