Amour Amère ©Bruno Perroud

Jean-Pierre Bouvier, bouleversant d’humanité chez Labute

Présenté en juin à la Comédie Bastille, lors du Phénix festival, qui permettait de voir en avant-première des spectacles présentés au Off d’Avignon, Amour Amère de Niel Labute, mis en scène et interprété par Jean-Pierre Bouvier, s’installe, durant le Festival, à l’Espace Roseau teinturier. Une étonnante histoire d’amour à découvrir d’urgence.

Il est là, seul, tirant sur sa cigarette comme si elle était la dernière. Il est dans la pénombre. On entend au loin le bruissement des conversations. Cela renforce cette solitude à laquelle il semble aspirer. Des halos de lumière font découvrir un endroit de recueillement, celui des chambres mortuaires. Magnifique travail scénographique et de lumières jouant sur les contrastes du rouge des fleurs et du noir des tentures ! L’homme se tourne vers nous, pour vite nous oublier, mais il a besoin de parler, d’évoquer celle qui a été le grand amour de sa vie et qui vient de mourir.

Un bien singulier amour
Amour Amère. Neil Labute. Jean-Pierre Bouvier  ©Bruno Perroud

Ils avaient quinze ans de différence ! Mais c’était lui le plus jeune ! Quinze ans ce n’est rien, juste ce que l’on appelle une génération. Cela ne les a jamais empêchés d’être fusionnels, de se comprendre, de vivre ensemble et de rire ! Ils ont eu de beaux enfants. Oui, ils ont été heureux, de ce bonheur dont on rêve tous. C’est de cela dont il veut nous parler, parce qu’il a mal dans tout son être, que son cœur saigne et qu’il se sent perdu. Il raconte son passé, leur rencontre, leur vie commune. Et on l’écoute, car il en parle si bien. Elle est morte, alors quoi qu’on en dise, se moquant d’Œdipe et de son complexe, plus rien ne le retient à la vie.

Une adaptation au cordeau

Neil Labute est un grand auteur anglo-saxon qui sait traiter de son époque. Dans ce texte surprenant, dont on se gardera bien de vous dévoiler le cœur même du sujet, il aborde de manière étonnante ce qui construit et solidifie la relation amoureuse entre un homme et une femme. L’adaptation française de Dominique Piat est fort réussite. 

Un rôle à sa mesure

Jean-Pierre Bouvier est absolument bouleversant dans ce rôle d’homme brisé qui vient de perdre son repère. Le comédien peut, tel un peintre, jouer sur les nuances de sa palette des émotions : les larmes, la colère, l’abandon, la tristesse, la joie, le rire, la tendresse, l’affection, l’adoration… Bouvier, toujours sur le fil du rasoir, ne bascule jamais dans l’excès. La sobriété de son interprétation, empreinte d’une grande sincérité, fait mouche et nous touche juste ! 

Marie-Céline Nivière

Amour Amère de Niel Labute
Festival d’Avignon le OFF
A l’espace Roseau Teinturiers 
45, rue des Teinturiers
84000 Avignon
Du 7 au 31 juillet à 21h10, relâche les lundis 12, 19, 26 juillet
Durée 1h05

Reprise en septembre 2021 au Théâtre La Bruyère (Paris)

Mise en scène et interprétation Jean-Pierre Bouvier
Adaptation de Dominique Piat
Collaboration artistique – Anne Plantey
Créations lumières de Joffrey Kless et Patricia Garcia
Bande son de Michel Winogradoff

Crédit photos © Bruno Perroud

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut