any attempt will end in crushed bodies and shattered bones de Jan Martens Festival d’Avignon © Christophe Raynaud de Lage

Any attempt…, les corps révoltés de Jan Martens

any attempt will end in crushed bodies and shattered bones de Jan Martens
Festival d’Avignon © Christophe Raynaud de Lage

À Avignon, Jan Martens entre dans la cour des grands. S’inspirant des mouvements de foule, de contestation et des manifestations de ces dernières années, il s’attaque, pour la première fois, à une pièce de groupe et invite les corps de tout âge et de toute morphologie de ses danseurs à entrer en résistance contre les règles établies, à sortir du rang.  

Ciselant l’espace, tranchant l’air de mouvements secs, son écriture précise, minutieuse, influencée par les grammaires radicales, sans concession d’Alain Platel, de Boris Charmatz, d’Anne Teresa de Keersmaeker ou de Lucinda Childs, le chorégraphe belge se laisse porter par la musique entêtante, sans fin du compositeur polonais Henryk Górecki. Elle sert de support à cette pièce qui fonctionne par cycles, par gestes répétés, par phénomènes de déjà-vus, mais dont un infime décalage en modifie la structure, la cadence, l’harmonie. 

Reprenant des thématiques qui lui sont chères, comme la question de genre, le rapport à l’autre, les sujets sociétaux, Jan Martens imagine une danse qui transcendance les soulèvements de protestation actuels. Au fil de la pièce, l’individu isolé devient foule, le gris morose de la normalité passe au rouge vif de la révolte. On peut regretter çà et là quelques facilités, quelques longueurs, mais, il n’y a qu’à voir le public debout, la standing ovation qui est réservée chaque soir aux dix-sept danseurs, tous excellents, pour comprendre que le prodige belge touche juste. 

Avec Any Attempt Will End in Crushed Bodies and Shattered Bones  – Toute tentative se soldera par des corps broyés et des os brisés, mots prononcés par le président chinois XI Jinping lors des manifestations de Hong Kong en octobre 2019 – Jan Martens signe un spectacle exigeant autant que populaire avec des défauts à la marge, mais de belles qualités. Séduisant la majorité des spectateurs, laissant de côté les autres, il donne à la cour du Lycée Saint-Joseph, quelque peu endormie en cette 75e édition, une deuxième vie plutôt réjouissante.

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore


any attempt will end in crushed bodies and shattered bones de Jan Martens
Festival d’Avignon 
Cour du Lycée Saint-Joseph
Rue des Lices
84000 Avignon
Jusqu’au 25 juillet 2021 à 22h
Durée 1h40 environ

Tournée 
Du 28 au 29 août 2021 à Amsterdam – Internationaal Theater Amsterdam
Du 10 au 12 septembre 2021 à Genève – Pavillon de la Danse 
Le 18 septembre 2021 à Porto – Rivoli – Teatro Municipal do Porto 
Du 13 au 14 octobre 2021 à Toulouse – ThéâtredelaCité – CDN 
Le 20 octobre 2021à Charleroi – Charleroi danse 
Du 22 au 23 octobre 2021 à Anvers – deSingel 
Le 27 octobre 2021 à Turnhout – Cultuurhuis De Warande 
Le 28 octobre 2021 à Utrecht – Stadsschouwburg – Utrecht 
Le 16 novembre 2021 à Angers – Centre National de la Danse Contemporaine – Angers 
Le 10 décembre 2021 à Gent – Vlaamse Opera Gent 
Le 11 décembre 2021 à Bruges – Concertgebouw Brugge
Le 18 janvier 2022 à Louvain – 30CC Schouwburg 
Du 28 au 29 janvier 2022 à Oslo – Dansens Hus Oslo 
Du 1 au 2 février 2022 à Stockholm – Dansens Hus Stockholm 
Du 4 au 5 février 2022 à Umeå – NorrlandsOperan 
Du 4 au 5 mars 2022à Düsseldorf – Tanzhaus NRW 
Du 10 au 11 mars 2022 à Strasbourg – Le Maillon 
Du 19 au 20 mars 2022 à Barcelona – Mercat de les Flors 
Le 5 avril 2022 à Orléans – La Scène nationale d’Orléans 
Le 8 avril 2022 à Ibos – Le Parvis 
Du 24 au 25 mai 2022 à Londres – Sadler’s Wells Theatre

Chorégraphie Jan Martens
Avec Ty Boomershine, Truus Bronkhorst, Jim Buskens, Baptiste Cazaux, Zoë Chungong, Piet Defrancq, Naomi Gibson, Cherish Menzo, Steven Michel, Gesine Moog, Dan Mussett, Wolf Overmeire, Tim Persent, Courtney May Robertson, Laura Vanborm, Loeka Willems en alternance avec Pierre Bastin, Georgia Boddez, Zora Westbroek
Collaboration artistique – Anne-Lise Brevers 
Lumière de Jan Fedinger assisté de Vito Walter
Costumes de Cédric Charlier, Thibault Kuhn, Alexandra Sebbag 
Regards extérieurs  – Marc Vanrunxt, Renée Copraij, Rudi Meulemans, Siska Baeck 
Musiques additionnelles de Henryk Górecki, Kae Tempest, Max Roach, Abbey Lincoln 
Texte extrait de Spring de Ali Smith avec la permission de Wylie Agency

Crédit photos © Christophe Raynaud de Lage

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut