Baie des anges @Giovanni Cittadini Cesi

Baie des anges, le puzzle théâtral sombre et plaisant de Valletti

Avec la Baie des Anges, Serge Valletti signe un spectacle en forme de puzzle dont les pièces, aux sujets variés, ont été ingénieusement assemblées par le metteur en scène Hovnatan Avédikian. Ensemble, ils nous entraînent dans cette histoire où il est question d’amitiés, d’amour, de théâtre, de cinéma et de Baudelaire. Une curiosité qui mérite le détour.

Un metteur en scène souhaite créer un spectacle sur un sujet qui lui tient à cœur, le suicide de son meilleur ami. Il porte en lui cette douleur ! Mais comment mettre des mots, des images, théâtraliser en somme, ce qui ne peut être montré et qui touche si fortement à l’intime. Faut-il commencer par le début ? Par la fin ? Par le milieu ? Il convoque un comédien, émule du Conservatoire et habitué des scènes, et une comédienne, totalement amatrice, mais qui sait dire du Baudelaire. Petit à petit, la création prend forme, comme elle peut, bousculée par une histoire d’amour contrariée.

Une belle distribution 
Baie des anges de Serge Valletti. Mise en scène d’Hovnatan Avédikian. Hovnatan Avédikian et Joséphine Garreau. Théâtre du Rond-Point  @Giovanni Cittadini Cesi

S’appuyant, sur la scénographie de Marion Gervais et les lumières de Stéphane Garcin, la mise en scène, pleine d’esprit, d’Avédikian est fourmillante de trouvailles et de surprises. L’idée de l’armoire est formidable. Il partage le rôle du metteur en scène, celui de la pièce, avec David Ayala. En ce soir de première, c’est Hovnatan Avédikian qui, de sa longue et fine silhouette, interprète le personnage. Là où on imagine Ayala, jouant de sa forte carrure à la Orson Welles, lui nous ferait plutôt songer à un Pasolini exalté. Il est formidable. Avec ses airs de MagnaniJoséphine Garreau est épatante en fille un peu nunuche à l’accent méridional. En jeune premier, plein de certitudes et de prétention, Nicolas Rappo est d’une belle justesse, car jamais il ne caricature. Il ne faudrait pas oublier le régisseur présent sur le plateau qui fait entendre les sons imaginés par Luc Martinez et Éric Pedini.

Du théâtre dans le théâtre

Ne le cachons pas, on a un peu de mal à rentrer dans le spectacle, se demandant, mais qu’est-ce que c’est ? Où veut-on nous embarquer ? Dans, comme le dit un des protagonistes, une sorte de hachis parmentier ! Le théâtre dans le théâtre n’est pas une forme des plus faciles, mais Valletti et Avédikian, unissant leurs talents créatifs, nous embarquent dans un tourbillon aux couleurs cinématographiques des polars américains des années 1950. Serge Valletti, c’est un style, une langue qui fuse et s’amuse. Alors, une fois, laissons de côté notre esprit cartésien, les pièces du puzzle, que constitue ce texte, se mettent en place, et l’on passe du rire à l’émotion sans aucun problème.

Marie-Céline Nivière

Baie des anges de Serge Valletti. Mise en scène d’Hovnatan Avédikian. Nicolas Rappo et Joséphine Garreau @Julien Benhamou

Baie des anges de Serge Valletti
Salle Topor
Théâtre du Rond-Point
2bis, avenue Franklin D Roosevelt 75008 Paris
Du 15 juin au 4 juillet
Du mardi au samedi à 20h30, dimanche à 15h30, représentations supplémentaires en matinée les samedis 26 juin et 3 juillet 2021
Durée 1h25.

Sur une idée originale de Faramarz Khalaj
Mise en scène d’Hovnatan Avédikian
Avec David Alaya, Joséphine Garreau, Nicolas Rappo
Scénographie de Marion Gervais
Lumière de Stéphane Garcin
Design sonore Luc Martinez, Eric Pedini

Crédit photos © Giovanni Cittadini Cesi et © Julien Benhamou

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut