Victor Pontecorvo © DR

Victor Pontecorvo, comédien de chair et de corps

Des plateaux aux planches de théâtre, Victor Pontecorvo impose par touches sa silhouette musculeuse, sa présence sensible. Premier prix de conservatoire de musique en 2008, primé en 2006 et 2016 pour son interprétation dans deux courts métrages, le jeune comédien enchaîne les rôles avec dextérité et aisance. Dernièrement, Masculiniste aux côtés de Sonia Roland sur France 2 ou barmaid en compagnie de Arthur Jugnot sur France 3, il vient de tourner dans SpineBuster, un court métrage de Ronan Bertrand, où il joue les catcheurs. Une expérience marquante. 

Victor Pontecorvo dans La Face de Marc Rivière © Gilles SCARELLA / FTV 2015

Quel est votre premier souvenir d’art vivant ? 
Un vague souvenir de cirque, il me semble avoir pleuré, mais rien n’est certain, cela remonte tant que tout est très flou.

Quel a été le déclencheur qui vous a donné envie d’embrasser une carrière dans le secteur de l’art vivant ? 
Si déclencheur il y a, je ne me le rappelle pas.

Qu’est ce qui a fait que vous avez choisi d’être comédien ? 
Je voulais réaliser ce rêve que j’avais : devenir acteur et vivre de ce jeu.

Victor Pontecorvo avec Arthur Jugnot dans Crimes Parfaits © France 3

Le premier spectacle auquel vous avez participé et quel souvenir en retenez-vous ? 
Le médecin malgré lui en classe de 6ème, je jouais Sganarelle j’en ai un souvenir mitigé entre plaisir de jouer, et difficultés familiales à cette époque.

Votre plus grand coup de cœur scénique ? 
Andréa Bescond dans Les chatouilles ou la danse de la Colère, me vient spontanément sur le moment mais il y en a tant d’autres…

Quelles sont vos plus belles rencontres ? 
Celles qu’on n’attend pas et qui vous remplissent de vie.

En quoi votre métier est essentiel à votre équilibre ? 
Je ne veux rien faire d’autre, je ne peux rien faire d’autre, je ne sais rien faire d’autre, et pourtant mon métier c’est de prétendre savoir tout faire.

Qu’est-ce qui vous inspire ? 
Tout est source d’inspiration dans ce métier.

De quel ordre est votre rapport à la scène ? 
De l’ordre du scénique.

Aux Feux de la Rampe, Victor Pontecorvo dans Melting Potes © DR

A quel endroit de votre chair, de votre corps situez-vous votre désir de faire votre métier ? 
De la pointe de cheveux jusqu’aux ongles des pieds en passant par la nébuleuse du crabe.

Avec quels autres artistes aimeriez-vous travailler ? 
Tous ceux qui le désirent.

À quel projet fou aimeriez-vous participé ? 
Tenet 2

Si votre vie était une œuvre, qu’elle serait-elle ? 
Chaque jour j’essaie de faire d’elle une œuvre. C’est peut-être ça la plus belle des œuvres…

Olivier Frégaville-Gratian d’Amore

Victor Pontecorvo dans Fox Hunt de Leo Zhang

Prochainement au cinéma dans Le Torrent d’Anne Le Ny, dans Fox Hunt de Leo Zhang et Dans Troisième Guerre de Giovanni Aloy

Prochainement sur SlashTV dans Girlsquad d’Estelle Surbranche

A l’ Affiche des courts-métrages SpineBuster de Ronan Bertrand et Légio Patria Nostra de Kevin Favillier

A voir en replay dans Tropiques Criminels sur France.tv

Crédit photos © DR, © Gilles SCARELLA / FTV 2015 et © franceTV

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Dernièrement

Aller à Haut