Stéphane Moquet donne la parole au Silence

Stéphane Moquet © DR

Le théâtre et cinéma Georges Simenon de Rosny-sous-Bois est en pleine effervescence. Du 18 au 22 Mai 2022, le festival Silence, qui propose des ciné-concerts pour petits et grands, revient pour une quatrième édition. Rencontre avec le directeur du lieu et fondateur de l’événement, Stéphane Moquet. 

Comment est né ce festival ? 

Stéphane Moquet : Il est né de la volonté de travailler à l’harmonisation de la double activité d’un même lieu : le Théâtre et Cinéma Georges Simenon de Rosny-sous-Bois, conventionné depuis décembre 2021 d’intérêt national « musique et cinéma ». Dès l’arrivée de l’activité cinéma au sein du Théâtre en 2012, la question de la relation musique et cinéma s’est posée ainsi que celle du spectacle et du cinéma. Au début nous organisions des « Cinétincelles » : un week-end dédié à une thématique partagée par les acteurs culturels de la ville : la médiathèque, le conservatoire, l’école d’art plastique, le cinéma et le théâtre. De cette manifestation locale est né le désir de se concentrer sur un évènement plus conséquent, plus original et toujours partagé par les partenaires et dédié au cinéma et à la musique. Des ciné-concerts donc mais pas seulement : des ciné-spectacles, des ciné-mix, des concerts de musiques de films, pour les petits et pour les grands.

Quel est son ADN ? 
Festival Silence - © DR

Stéphane Moquet : Silence est un festival qui explore la relation entre le cinéma et le spectacle. Il vise à « faire sortir le film de l’écran ». Au cinéma, la musique a toujours entretenu une relation étroite avec l’image, que ce soit pour jouer en direct dans la salle de projection ou enregistrée pour accompagner et/ou sublimer l’émotion. Des artistes aujourd’hui outrepassent ces conventions pour proposer des formes et des œuvres hybrides et réjouissantes particulièrement appréciées au Théâtre et Cinéma Georges Simenon car elles s’inscrivent dans notre ligne artistique. Inspirés, imprégnés d’une culture cinématographique et d’une volonté de mélanger les genres, les artistes, metteurs en scène, réalisateurs, musiciens, comédiens, proposent et expérimentent des formes multiples pour mélanger l’émotion d’une projection à celle du spectacle vivant et dépasser voire sortir du cadre de l’écran : ciné-concerts, ciné-bruitages, concerts de musiques de films, méta-cinéma, ciné-mix, ciné-bal. Citons pour exemple les recherches des artistes comme Fred Pallem et Le Sacre du TympanVincent Courtois, ChassolPrieur de la MarneJeanne Frenkel et Cosme Castro,Jacques CambraLa compagnie « la Cordonnerie », Ombline Ley & Caroline CapelleLa compagnie « Jamais 203 », Serge Teyssot-GayMathieu BauerFlorent MarchetJoseph d’Anvers.  

Comment faites-vous votre programmation ? 
LE PETIT FUGITIF 7 © DR

Stéphane Moquet : Une partie de la programmation propose la restitution des créations des artistes en résidence au Théâtre et Cinéma Georges Simenon tout au long de la saison. Le festival Silence est aussi le terrain de restitution de musiciens amateurs comme ceux de la classe « musique à l’image » du Conservatoire Francis Poulenc et également la première scène de notre tout nouveau ROYAL UKULELE CLUB DE SIMENON au répertoire exclusif de musiques de films – en ukulélés ! 
Pour les autres propositions, nous cherchons et nous nous déplaçons sur de nombreux spectacles, concerts et ciné-concerts et festival pour dénicher les perles rares, les plus originales et les plus talentueuses sans se limiter à un style ou une forme précise : le classique, le contemporain, le jazz, les musiques actuelles. La qualité et l’exploitation de l’œuvre cinématographique sont des critères aussi très importants.

Comment naissent les combinaisons entre artistes de spectacle vivant et cinéma ? 

Stéphane Moquet : Elles naissent de la passion de certains artistes pour le cinéma et la musique et vice versa. Certains musiciens-compositeurs sont très inspirés par les musiques de films ou de séries, leurs musiques en sont imprégnées comme Fred Pallem. D’autres, passionnés de cinéma s’emparent d’un film de répertoire pour en refaire la musique en ciné-concert comme le jazzman Vincent Courtois. Les combinaisons naissent également de commandes faites aux artistes. Pour la première fois cette saison, nous avons entre autres lancé « un appel à création musique et cinéma » pour accompagner financièrement et techniquement un projet original. Le ciné-concert « Le Petit Fugitif » d’Inigo Montoya verra ainsi le jour à l’occasion de cette édition du festival Silence. Les combinaisons sont infinies, les rencontres surprenantes et passionnantes. Ces artistes d’aujourd’hui nous proposent une relecture d’œuvres cinématographiques parfois très anciennes. D’un film, l’œuvre devient un spectacle.

Quels sont les grands moments de ce festival ? 
Portrait of Jeanne Cherhal, French singer, songwriter and pianist, photographed on the occasion of the 2020 edition of the Les Emancipéés Festival in Vannes. Portrait de Jeanne Cherhal, chanteuse, auteure-compositrice-interprète et pianiste française, pris en photo à l'occasion de l'édition 2020 du Festival Les Emancipéés à Vannes © DR

Stéphane Moquet : Il y a plusieurs grands moments et particulièrement sur cette édition du festival :Le premier, c’est son lancement, le vendredi  20 mai avec le concert de Jeanne Cherhal sur son répertoire cinéma !  Des chansons et des musiques de films donc. Mais cette ouverture est aussi la célébration de notre nouvelle appellation Scène Conventionnée d’intérêt national « musique et cinéma » par la DRAC Ile-de-France. Nous sommes la première scène conventionnée « musique et cinéma » de France. C’est une belle reconnaissance et la naissance d’un projet formidable.
Le deuxième, c’est la première restitution, dimanche 22 mai à 17h, d’une création portée par le Théâtre et Cinéma Georges Simenon avec le Ciné-concert Le Petit Fugitif mis en musique par Inigo Montoya, 1er lauréat de notre appel à projet de création « musique et cinéma ».
 Enfin, il y a le ciné-concert hors les murs en partenariat avec le Centre social des Marnaudes : 1001 couleurs de Sarah Jeanne Ziegler et Renaud Ollivier, le samedi 21 mai à 11h.
Sans compter, les moments festifs, karaokés, DJ Set, dès 18 mois pour certains, et parfois entrée libre, pour faire de Silence !, la  fête d’un cinéma plus vivant que jamais ! Rosny-sous-Bois réinvente Cannes, autrement, en live avec les artistes et les publics.

Propos recueillis par Olivier Fregaville-Gratian d’Amore

Festival Silence
Théâtre & Cinéma Georges Simenon
20, rue Claude Pernès
93110 Rosny-sous-Bois
Du mercredi 18 au dimanche 22 mai 2022

Crédit photos © DR

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.